École de chicago

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1068 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
L'Ecole de Chicago désigne un ensemble de travaux de recherches sociologiques, essentiellement menées de 1915 à 1935 par des enseignants et des étudiants de l'Université de Chicago.
Trois générations se succèderont, jusqu'aux années soixante-dix environ. Cette étude revient sur la première génération.
L'originalité de ce courant de sociologie réside dans les méthodes utilisées et le contextepolitique et social de la ville à cette époque.
Ces sociologues vont travailler à partir de documents personnels (correspondance, journaux personnels…), une observation voire une participation sur le terrain, une exploitation de documents divers (journaux, compte rendu de procès, etc.), ce qui en fera une étude qualitative plus que quantitative.

I) Historique
1) Immigration
2) Naissance del'Ecole de Chicago
3) Les buts de l'Ecole de Chicago
4) L'espace à Chicago

II) Les thèmes majeurs
1) L'impact de l'urbanisation
2) Désorganisation et réorganisation
3) Présentation de quelques travaux
Extrait du document:
Chicago connaît à l'époque une forte croissance, due à l'immigration rurale et étrangère. Celle-ci va bouleverser l'équilibre antérieur de cette ville et amener un nouveaufonctionnement, en s'adaptant à une aussi importante population. Les sociologues vont étudier les conséquences de cette immigration, la nouvelle organisation de la ville, l'assimilation de millions de migrants à la société américaine.
Tags: immigration, assimilation, racisme, délinquance juvénile

Entre 1910 et 1935, les sociologues de l’université de Chicago vont à travers l’étude de laville, de l’immigration et de la déviance, forger un des courants les plus influents de la sociologie américaine.
1) L’évolution de l’école de Chicago
Naissance
Créé en1892, le département de la sociologie de Chicago était le 1er de son espèce aux Etats-Unis.
Son fondateur Small le dirigera jusqu’en 1924. Il voit la sociologie comme une discipline spécifique centrée sur l’étude des formes concrètesde la vie sociale. Il créé une revue Américan journal of sociologie, rassemble des fonds, organise des enseignements ... Cet effort aboutira vers 1913 à faire du département de Chicago le plus important centre d’enseignement et de recherche du pays en sociologie-anthropologie.
La situation de Chicago
1840: 5000 d’habitants
1890: 1 000 000 d’habitants
1930: 3 400 000 d’habitants
Cetteévolution s’explique par l’afflux massif de migrants ruraux et d’immigrants étrangers.
Cette nouvelle population se divise en quartiers raciaux; mais rapidement des problème sociaux apparaissent : Conflits raciaux, ghettos, misère, prostitution et délinquance juvénile.
En 1886 et 1919, la ville est victime d’émeutes violentes qui traduisent un malaise social.
Les sociologues décident d’intervenir pourrégler ces problèmes. Pour y parvenir, ils cherchent à se placer au coeur de la vie des populations déracinées, afin de mieux comprendre leur rapport à la société. Ils s’attachent à l’occupation de l’espace, à la déviance, aux règles propres a une corporation ou à une "bande". Désormais le monde urbain est considéré comme une jungle.
A l’époque, la sociologie est influencée par des auteurs commeDarwin, Spencer, Simmel, Tarde.
Small et son équipe ont la vision d’une société dominée par le darwinisme social ou le libéralisme de Spencer, compensée par la conviction de pouvoir contribuer activement à l’amélioration du bien-être social (réformisme). Pour eux, le savoir doit être utile à l’action sociale. Leur recherche évolue aussi vers ce qui se nomme l’intéractionnisme symbolique,soutenant que la sociologie s’intéresse à la conception que l’individu se fait du monde social. Ils priviligient l’observation directe et le point de vue de l’acteur.
1930 marque un tournant dans l’histoire de l’école de Chicago avec de nouveaux sociologues comme Blumer et Hughes. Alors que l’école avait jusque là privilégié une approche souvent holiste, elle évolue désormais vers une vision plus...