État chez rousseau

Pages: 5 (1197 mots) Publié le: 21 mars 2011
L’État chez Rousseau
Introduction : l’objectif du Contrat social
Du Contrat social, publié en 1762, est une oeuvre représentative de Jean Jacques Rousseau, qui est le premier chez les Modernes à tenter de penser l’État selon son idée propre et selon son concept propre. Cet ouvrage a établi sa réputation en tant que penseur pour la postérité. L’objectif du Contrat social est d’être un livrequi vise à fonder le droit en fondant l’État sur de vrais principes , et en introduisant un nouveau point de vue philosophique pour penser la politique. Dans ce livre, Rousseau donne une explication systématique sur 2 moments qui constituent la séquence théorique de l’État : le premier moment, c’est la fondation de l’État. C’est la séquence historique de la vie de l’État et le deuxième moment,c’est le maintien de l’État.
L’ouvrage est divisé en quatre livres : les livres 1 et 2 exposent la théorie de la souverainté et les livres 3et 4 exposent celle du gouvernement. Cette distinction entre la souveraineté et le gouvernement est propre à la pensée de Rousseau qui a reproduit la définition de la souveraineté. Nous pouvons dire que pour l’écrivain, la fondation de l’État correspond à lafondation de la souveraineté. Nous allons étudier la position occupée par la notion l’État chez Rousseau en examinant sa pensée exposée dans Du contrat social.
1. Le fondement de l’État : La souveraineté
A. La nature de l’homme
Selon Rousseau, tous les hommes sont libres et égaux en état de nature. Il affirme donc que l’autorité d’un homme sur un autre homme ne peut venir de la nature, carselon la nature tous les hommes sont ses semblables, restent donc les conventions qui sont la base de toute autorité légitime parmi les hommes. Cette idée s’exprime dans l’ouvrage ;« Renoncer à sa liberté c’est renoncer à sa qualité d’homme, aux droits de l’humanité, même à ses devoirs...Une telle renonciation est incompatible avec la nature de l’homme...Enfin c’est une convention vaine etcontradictoire de stipuler d’une part une autorité absolue et de l’autre ne obéissance sans bornes » (Livre 1 chapitre 4)
B . La volonté générale
L’auteur affirme que la volonté générale, dans laquelle on peut trouver la nature de l’homme qui vise la liberté et l’égalité est toujours droite et tend toujours à l’utilité publique, en admettant que les délibérations du peuple aienttoujours la même rectitude.
C. La souveraineté chez Rousseau
Il y a une relation indissociable entre l’idée de souveraineté et celle de peuple. C’est-à-dire, il n’y a de souveraineté que du peuple. Cette thèse était radicalement nouvelle à cette époque. Pour faire du peuple le souverain, Rousseau doit réformer radicalement le concept de souveraineté. Il définit la souverainté comme «l’exercice de la volonté générale » et lui attribue deux propriétés essentielles, l’inaliénabilité et l’indivisibilité. Il définit aussi le souverain comme le peuple qui est sujet de la volonté générale. Comme nous avons déjà vu, le peuple vise la réalisation de la liberté et de l’égalité, il désire donc vivre dans la société où on le lui garantit. D’après Rousseau, c’est la raison pour laquelle leshommes passent un contrat. Ce contrat est passé entre des hommes égaux. Rousseau s’oppose radicalement à la représentation hobbsienne de se soumettre à un particulier, de se donner un maître. « à l’instant qu’il y a un maître, il n’y a plus de souverain, et dès lors le corps politique est détruit »(Livre 2 chapitre 1)

2. Le maintien de l’État :Le gouvernement
A, Qu’est-ce que le gouvernement?Rousseau définit le sens précis du gouvernement : un nouveau corps dans l’État, distinct du peuple et du souverain, et intermédiaire entre l’un et l’autre. C’est-à-dire, un corps intermédiaire établit entre le sujet et le souverain pour leur mutuelle correspondance, chargé de l’exécution des lois, et du maintien de la liberté. Il appelle les membres de ce corps magistrats, rois ou...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • "État de nature" pour rousseau
  • La liberté chez rousseau
  • Le bonheur chez rousseau
  • Notes conscience chez rousseau
  • Raison et passion chez Rousseau
  • Similitude chez marx et rousseau
  • Le contrat social chez rousseau
  • Volonté générale chez rousseau

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !