État de la concurrence dans le domaine du logiciel

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4006 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Etats-Unis, Europe : état de la concurrence dans le domaine du logiciel
Arnold ROCHFELD
Directeur de société « Rochfeld consultants », chargé d’enseignement à l’Ecole nationale supérieure des télécommunications de Paris

Jean HAMIOT, directeur du Centre des hautes études de l’armement Nous accueillons aujourd’hui Monsieur Arnold Rochfeld, expert en systèmes d’information. Il dirige à l’heureactuelle un cabinet de conseil. Il est mondialement connu pour avoir développé, en collaboration avec certains de ses collègues, une méthode de conception et de développement des systèmes d’information, baptisée Merise : celle-ci s’est imposée dans le monde francophone grâce aux efforts soutenus de ses créateurs. Arnold Rochfeld va nous faire part de son expérience, et plus particulièrement desdifférences culturelles qu’il a pu observer entre les Etats-Unis et l’Europe en la matière. Il s’apprête à nous dresser un état de la concurrence dans le domaine du logiciel, afin de déterminer si l’Europe a réellement la capacité de s’imposer dans la culture anglo-saxonne, à tout le moins dans le cadre des systèmes d’information. Arnold ROCHFELD Je ne vais pas vous dresser un état complet de laconcurrence, mais plutôt vous faire part d’un certain nombre de réflexions nées de mon parcours professionnel : j’ai été, tour à tour ou simultanément, chercheur, consultant auprès de grandes entreprises et enseignant, entre autres, à l’Ecole nationale supérieure des télécommunications. J’ai également participé à de grands projets européens, notamment en tant qu’expert. Ces réflexions me permettrontde vous donner sinon une réponse fiable, du moins trois scénarii possibles qui nous permettront de répondre à l’état de la concurrence entre les Etats-Unis et l’Europe dans le domaine du logiciel. I. 1. L’industrie du logiciel Son importance dans les sociétés développées

Les services offerts par l’industrie du logiciel sont devenus incontournables dans les sociétés développées. Cette activitéreprésentait en France 3 % du Produit intérieur brut et 270 000 emplois en 1999. De 1995 à 2000, le secteur a connu une croissance de 15 % : même si elle n’était que de 7 % en 2002, la tendance va s’amplifier à l’avenir. Le logiciel va en effet occuper une place croissante dans les produits des sociétés développées : c’est le cas de la téléphonie, de l’automobile (qui, avec 20 ans de retard, suitl’exemple de l’aéronautique), mais également des habitations (la domotique) ou des vêtements. On peut ici dresser un premier constat, à savoir l’existence d’un quasi monopole américain sur le logiciel de base. En outre, certaines entreprises américaines sont en train de lancer une sorte

3 avril 2003

1

d’OPA (offre publique d’achat) sur le logiciel applicatif tel qu’il est utilisé par lesbanques, les assurances ou encore les constructeurs automobiles. 2. Le contrôle exercé sur le logiciel applicatif

Il s’exerce à travers deux contrôles intermédiaires : · · le contrôle des procédés de fabrication (le comment) ; le contrôle du processus de développement en tant que tel (le quand, le qui, le où, etc.).

Il passe également par l’usage de modèles généraux propres à une activité(banque, assurance, etc.). Ce « modèle métier » peut aussi prendre la forme d’un contrôle des modèles de grandes fonctions (gestion des clients, des approvisionnements, de la maintenance ou encore de la production). Ces deux stades sont en passe de connaître une véritable révolution. Il me paraît d’ailleurs important de souligner que ces procédés, processus et modèles généraux ont longtemps constituédes domaines dans lesquels l’Europe bénéficiait d’une position enviable. L’apparition de nouveaux procédés semble toutefois remettre en cause le leadership européen en la matière. 3. Objectif principal des procédés

Il s’agit, depuis trente ans, de produire un logiciel de qualité en vue de diminuer les frais de maintenance, et de répondre à des besoins précis. Le logiciel doit, pour ce...