Évaluation ue 1.1 s1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2055 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 17 mai 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS DU CENTRE HOSPITALIER DE SOISSONS |
ÉVALUATION DES UNITÉS D’ENSEIGNEMENT EVALUATION UE 1.1 S1 Psychologie – Sociologie – Anthropologie etUE 6.1 S1 Méthode de travail FICHE DE LECTURE |
|
|
Laure Pessé |
03/01/2012
|

Promotion 2011 – 2014Année 2011 – 2012 Semestre 1 |

SOMMAIRE.

TITRE DE L’OUVRAGE p. 1

GENRE DE L’OUVRAGE p. 1

AUTEUR p. 1

QUALITÉS DE L’OUVRAGEp. 1

RÉFÉRENCES DE L’OUVRAGE p. 1

ÉTUDE DE L’OUVRAGE p. 1

Objet de l’ouvrage p. 1

Résumé du texte p. 1

Identification d’un concept clé mobilisé par l’auteur p. 6

Définition de ce concept p. 6

Illustration par un extrait p. 7

Commentaire global et personnel p. 7

Référence bibliographique mobilisant lemême concept p. 8

TITRE DE L’OUVRAGE.
La dynamique des groupes.

GENRE DE L’OUVRAGE.

Psychologie/psychanalyse, psychologie sociale.

AUTEUR.

Jean MAISONNEUVE

QUALITÉS DE L’AUTEUR.

Jean MAISONNEUVE a suivi des études de philosophie. Après quelques années d’enseignement, il engage des recherches sur les relations interpersonnelles, les processus de groupes et lesrituels sociaux. Il contribue aux premiers séminaires de dynamiques des groupes.

RÉFÉRENCES DE L’OUVRAGE.

MAISONNEUVE Jean, la dynamique des groupes, Vendôme, presses universitaires de France, édition N°30511, 1969, que suis-je ?, 127p.

ÉTUDE DE L’OUVRAGE.

Objet de l’ouvrage.

Ce livre traite de la dynamique des groupes, de ce qu’est un groupe, des interactions entre ses membres, desliens entre individus. Il traite également des domaines d’applications de la dynamique des groupes ainsi que des méthodes de formation en petits groupes.
Résumé du texte.

Le mot « groupe » est peu ancien, mais est devenu l’un des mots les plus utilisé dans le vocabulaire courant. Un groupe enveloppe des ensembles d’individus allant de la plus petite entité comme les bandes éphémères aux plusgrands ensembles comme les collectivités nationales. Chaque membre d’un même groupe sont différents et à la fois complémentaires. Les groupes sont en perpétuel mouvement, ils se créent, évoluent ou disparaissent. L’effet de groupe donne à chaque membre une impression de force, de soutien et de solidarité qui lui confère une sécurité particulière. Tous les membres d’un même groupe ont des objectifs oudes idées communes, ce qui est la base du groupe.

Selon l’auteur, le  « phénomène de groupe » est bien plus ancienne que le dernier quart de siècle, « on trouve déjà dans la République de Platon ou dans la Politique d’Aristote un ensemble d’hypothèses et d’analyses d’une grande acuité dur les phénomènes collectifs, leurs structures et leurs transformations. » l’auteur s’appuie sur les écritsde Durkhein et Freud. Le premier a étudié des groupes spécifiques comme les écoles, les familles, les syndicats, ce qui a eu une influence considérable, selon lui, sur le sociologue Merton et le psychologue Sherif. Le second s’est consacré à la psychologie collective, ce qui a influencé toute son œuvre. Kurt Lewin a créé le terme de « dynamique des groupes ».le courant dynamiste (ou lewinien)...
tracking img