13 Mai1958

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3354 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le 13 Mai 58 s’ouvre une crise sans précédent qui va marquer l’histoire de la France et précipiter la chute de la Ive république et le retour au pouvoir du général De Gaulle. En effet ce 13 Mai 58 est le jour d’investiture du nouveau président du conseil Pierre Pflimlin. À Alger a lieu une manifestation d'anciens combattants à la mémoire de trois militaires du contingent faits prisonniers parles fellaghas et fusillés en Tunisie. Profitant de la manifestation, les partisans de l'Algérie française donnent alors l'assaut au bâtiment du gouvernement général et nomment un Comité de salut public. Cet événement marque le point de départ de la crise qui va jeter bas en moins de trois semaines la IVe République, et déclencher un processus qui aboutira, quelques mois plus tard, à l’instaurationde la Ve République.
Mais dans quelle mesure cette crise a-t-elle pu aboutir à la fin de la IVème république? Quel rôle y a joué le général De Gaulle ? Et les conséquences de cette crise correspondaient-elles aux intentions initiales?
Tout d’abord, il apparaît que cette crise s’inscrit dans un contexte d’instabilité gouvernementale et de crise de conscience qui va en faire toute sa gravité maisle retour au pouvoir du général De Gaulle va précipiter les événements et marquer l’avènement de la Vème république, enfin son arrivée au pouvoir va donner une impulsion majeure à la politique algérienne de la France, qui se terminera, par l’indépendance de 1962.

Ramené à l’essentiel, la journée du 13 mai pourrait se résumer en quelques lignes: A Alger, une foule composée des partisans del’Algérie Française envahit les bâtiments du gouvernement général et impose l’instauration d’un comité de Salut Public. Aussi on peut se demander comment un évènement tel que celui-ci a pu faire vaciller un régime? En effet la crise aurait put être résolue, la répression de l’armée aurait pu mettre fin à cette insurrection. Mais l’événement s’inscrit dans un contexte de crise qui en fait toute sagravité.
Tout d’abord, il convient de souligner qu’à cette époque le pouvoir est en pleine déliquescence, en effet il n’y a plus de majorité pour soutenir un gouvernement stable, la gauche socialiste est déconsidérée par l’échec de Guy Mollet et la gauche communiste par le soutien qu’elle avait apporté à l’Union Soviétique lors de la répression de l’insurrection Hongroise. Le centre et la droite nepeuvent pas non plus former une majorité durable puisqu’ils sont divisés sur la question Algérienne, partagés entre ceux qui souhaitaient trouver une solution à la question Algérienne et ceux qui estimaient que la seule réponse était la répression. L’État est donc fragilisé et la dégradation de l’autorité est manifeste aussi bien en métropole que dans les colonies, particulièrement en Algérie « Ily avait des années qu’au vu et au su de tous, la république n’était plus obéie en Afrique du Nord » écrit Phillip Williams. En effet, en Algérie l’armée se conduit en réelle détentrice du pouvoir, à la fois militaire et civile, l’Algérie s’est transformée en une vraie « province militaire », le pouvoir a glissé entre les mains des colonels et des capitaines qui après la défaite d’Indochinemanifestaient leur volonté de ne pas connaître un nouvelle défaite, et de ravir ainsi au FLN le contrôle de la population par un mélange de terreur, d’action sociale, et d’action psychologique. En 1958, le gouvernement a donc bien du mal à exercer son autorité sur l’armée et les forces de l’ordre, le monde politique dans son ensemble en est bien conscient, à commencer par le président René Coty qui dansun discours du 1 er Janvier 1958 dénonce  « l’inadaptation des institutions françaises au rythme des temps nouveaux(…) la débilité de l’État en même temps que son instabilité » .
La France doit également faire face à une crise de l’opinion, suite à la chute du gouvernement Félix Gaillard le 15 avril 1958, le pouvoir républicain est mis entre parenthèse pendant 28 jours et la France se...
tracking img