16Eme siecle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3799 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le XVIème siècle

Le XVIème siècle est considéré comme un « âge de lumière » succédant aux « temps obscurs du Moyen-Age ». Cette période est aussi appelée Renaissance, et pour cause : la constante amélioration des techniques de navigation rend ainsi possible les grandes découvertes ( voyages aux Amériques de Christophe Colomb, de Vasco de Gama sur la route des Indes, puis de Magellan ouencore Jacques Cartier, qui prit la possession de l’actuel Canade en 1534). Les récits de ces conquérants remettent en cause l’image d’un monde centré autour de l’Europe et font apparaître de nouveaux horizons. De la même façon, la vision d’un monde élargi devient possible notamment grâce à l’astronome Copernic, qui révolutionne et bouleverse toutes les certitudes scientifiques en établissant quela Terre était ronde et qu’elle tournait autour du soleil, et non l’inverse .

Le XVIème est l’époque où apparaît également le mouvement humaniste : une philosophie qui place l'être humain et les valeurs humaines au centre de la pensée et qui, en littérature, se sont efforcés de faire « renaître » la pensée et la culture de L’Antiquité gréco-romaine : l’humanisme est donc larenaissance des idées de l’Antiquité. L’intense activité intellectuelle de la Renaissance a produit une littérature d’idées à son image : foisonnante, militante et activante. La prose française devient le support privilégié des grands débats qui agitent et traversent le siècle. La controverse douloureuse entre catholiques et protestants suscitent l’apparition d’une littérature religieuse dont les principauxouvrages sont dus à Calvin, fondateur du protestantisme français. L’histoire et la morale s’épanouissent, elles, dans des œuvres nourries par la vigueur des engagements. La poésie, quand à elle, connaît un véritable âge d’or pendant le Renaissance. Même si elle existait bien avant, c’est au XVIème siècle qu’elle devient la forme la plus puissante de la parole

HUMANISME

* DéfinitionsI. Qu’est ce que l’humanisme ?

Les Ambassadeurs, de Holbein (1533)

* Origine et diffusion
Le mot humanisme, apparu durant la seconde moitié du XIXe siècle, vient de l’italien umanista, c’est-à-dire le professeur qui enseigne les « humanités » : la grammaire et la rhétorique grecques et latines. Mouvement intellectuel de la Renaissance, né en Italie au XIVème siècle,qui s'étendit progressivement en Europe et s'épanouissant au XVIème siècle, il est marqué par le retour aux textes antiques qui servirent de modèle de vie, d'écriture et de pensée. Entre le Moyen Age et l’époque classique, la Renaissance se démarque par une profonde remise en question de l’héritage intellectuel, culturel et artistique des siècles précédents. Ainsi les humanistes effectuent unerupture avec le Moyen-Âge, dénonçant l’obscurantisme de l’époque. L’humanisme est considéré au contraire comme une période de lumière qui s’oppose aux ténèbres des siècles précédents. Rabelais notamment opposait "ce siècle si plein de lumière" au "brouillard épais et presque cimmérien de l’époque gothique", en référence au Moyen-Âge.
Les humanistes de la Renaissance sont des érudits qui ontsoif de savoir. Ils affirment leur foi dans l'être humain qu'ils mettent au centre de leurs préoccupations et dont ils recherchent l'épanouissement. L'humanisme propose de nouvelles valeurs fondées sur la raison et le libre-arbitre. Grâce à l'invention de l'imprimerie, il s'est développé dans toute l'Europe et a notamment donné naissance à la Réforme.

II. La Réforme
III. La PléiadeLa Pléiade , tout d’abord appelé la Brigade, est un mouvement littéraire regroupant sept poètes français du XVIe siècle rassemblés autour de Pierre de Ronsard et Joachim du Bellay.. Le souci majeur de la Brigade, élevée sous l'égide de l'helléniste Jean Dorat, est de faire reculer le « Monstre Ignorance » », en s'imprégnant des textes de l'Antiquité, aussi bien que des poètes contemporains,...
tracking img