1984 De georges orwell

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (664 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1984, de Georges Orwell

Nommé d’abord Le Dernier Homme en Europe ou 1948, Orwell le nomme 1984 après un refus de son éditeur et donne donc une dimension plus futuriste au roman pour qu’il nechoque pas ses contemporains.
Il est inspiré de Nous autres écrit par le russe Ievgueni en 1920.
1984 ne traite pas seulement des mensonges et des projets totalitaires de la domination. Il dépeint la finde l’humanité telle que nous la connaissons, le renversement politique du cœur humain.
Il ne s’arrête pas à la simple critique du totalitarisme : discuter des conséquences de la division du monde enzone d’influence.
1948 : création des blocs « capitalistes » et « soviétiques » -> Océania, Estasia, Eurasia.

La correspondance d’ Orwell indique que son but était de lancer un avertissementcontre les totalitarismes, particulièrement à une gauche britannique (dont il a fait partie) qu’il soupçonnait de complaisance avec Staline.

Réalité des années 40 :
Londres décrépit, files d’attentesdevant les magasins, maisons victoriennes en ruine, les privations avec les tickets de rationnement jusqu’en 1953
Les bombardements sont encore visibles

Surveillance, Trucage et Propagande

Lapolice de la pensée surveille sans cesse les membres du Parti extérieur et même intérieur.
Les affiches de propagandes sont omniprésentes dans la rue et dans les bâtiments de Londres.
Winstontravaille au ministère de la vérité et son rôle consiste à dicter à des « secrétaires » les corrections des affirmations du Parti dans les journaux devenus faux.
Le Parti a la mainmise sur toutes lesarchives et il les truques. Désinformation et lavage de cerveau. Il fait disparaître les personnes trop encombrantes ou les faits passer pour des traîtres, des espions … avec de faux témoignages.

EnURSS, les opposants politiques sont envoyés dans des goulags jusqu'à leur mort.
Mutabilité du passé « qui détient le passé détient l’avenir » dit O’Brian à Winston.
La théorie du parti est simple : le...
tracking img