1984, George orwell: le novlangue

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (481 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 mai 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
L’idée centrale du roman est la guerre menée par un gouvernement autoritaire, contre la pensée. Il dispose de plusieurs outils : la guerre sans fin (déplacer la pensée du côté de la frontière), lasurveillance, la répression.
D’une part, il s’agit d’imposer un dogme par la force. Toutefois, certaines cultures (en particulier en Amérique, comme le montre Tocqueville), sont naturellementimperméables à cette imposition arbitraire. C’est pourquoi le gouvernement adopte simultanément une autre approche, bien plus fine et pérenne : s’attaquer à la pensée à sa base, afin que chaque « citoyen »devienne un outil de cet embrigadement généralisé. A ce moment-là, le dogme et la loi peuvent redoubler d’intensité.

Le projet le plus ambitieux de cette société, est donc de s’attaquer à l’originela pensée : le langage.
Sans langage, il n’y a pas de perception possible. Or c’est à travers la perception que s’organise la pensée surtout dans le monde anglo-saxon (Océania, ou se déroulel’histoire), que se construit nos expériences personnelles.
Le Novlangue est un vaste projet d’appauvrissement linguistique. Il s’organise autour d’une classification en trois catégories de termes :

Levocabulaire fonctionnel, qu’il faut réduire à sa plus simple expression.
Le vocabulaire scientifique, assez facile à circoncire.
Le vocabulaire politique et philosophique. Les concepts généraux,transcendants, humain.
C’est ce troisième groupe qui est le plus attaqué : on supprime des mots, et on dénature ceux qu’on ne peut pas supprimer (« démocratie » disparait, et « liberté » ne désigne plus,par exemple, que la liberté d’un électron de passer par une branche ou l’autre d’un circuit électronique)

Cette classification rappelle la pyramide des besoins de Maslow : Besoins physique, desécurité, d’appartenance, et d’accomplissement personnel.
Le vocabulaire du premier groupe suffit au premier étage de la pyramide.
Les bombes tombant sur la ville permettent à « Big Brother »...
tracking img