1985

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (317 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
En 1985, les femmes occupaient seulement 6,6 pour cent de tous les emplois de gestion de niveau dans les entreprises japonaises et de gouvernement, selon l'Organisation des NationsUnies Organisation internationale du Travail. En 2005, ce nombre avait augmenté que de 10,1 pour cent, malgré le fait que les 27 millions de femmes de travail a tenu 42,5 pour centdes postes de direction aux États-Unis en 2005, l'organisation sur les questions said.Experts femmes disent préjudice pure et simple n'est qu'une partie du Japon problème. Unebarrière een plus grande est la nation notoirement exigeants culture d'entreprise, en particulier son attente d'heures de travail du matin à minuit. Les statistiques gouvernementalesmontrent que de nombreuses femmes abandonnent des postes de cadres en voie quand ils atteignent l'âge de la maternité de leur fin des années 20 et début des années 30. Les progrès sontlents: Seulement 50 des Teijin'sl environ 2 000 employés de niveau de gestion sont des femmes, mais même cela est presque multiplié par trois depuis 1986. Maintenant, les défenseurs desdroits des femmes commencent à dire que le Japon doit faire davantage d'efforts tels, non seulement pour le bien des entreprises, mais pour la survie. Ils font des études montrantque les nations avec une plus grande participation au travail, comme les États-Unis, ont des taux de fécondité plus élevés. Ils disent que c'est parce que les femmes qui travaillentont tendance à avoir des enfants plus tôt dans la vie, tandis que de nombreux emplois qui ont cessé d'être mères ne le font pas jusqu'à leur fin des années 30. Ils affirment égalementque les mères qui travaillent obtenir davantage de soutien des services de garde d'enfants, contrairement à de nombreux foyer à temps plein. «Taux de natalité sont en baisse ici beca
tracking img