2007

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 35 (8590 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 11 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'ÉLECTORAT DE NICOLAS SARKOZY : « RUPTURE TRANQUILLE » OU SYNCRÉTISME TOURMENTÉ ?
Sylvie Strudel Presses de Sciences Po | Revue française de science politique
2007/3 - Vol. 57 pages 459 à 474

ISSN 0035-2950-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------http://www.cairn.info/revue-francaise-de-science-politique-2007-3-page-459.htm

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Pour citer cet article :

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------Strudel Sylvie , « L'électorat de Nicolas Sarkozy : « rupture tranquille » ou syncrétisme tourmenté ? » , Revue françaisede science politique, 2007/3 Vol. 57, p. 459-474. DOI : 10.3917/rfsp.573.0459

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Distribution électronique Cairn.info pour Presses de Sciences Po. © Presses de Sciences Po. Tous droits réservés pour tous pays.

La reproduction ou représentation de cet article, notamment parphotocopie, n'est autorisée que dans les limites des conditions générales d'utilisation du site ou, le cas échéant, des conditions générales de la licence souscrite par votre établissement. Toute autre reproduction ou représentation, en tout ou partie, sous quelque forme et de quelque manière que ce soit, est interdite sauf accord préalable et écrit de l'éditeur, en dehors des cas prévus par lalégislation en vigueur en France. Il est précisé que son stockage dans une base de données est également interdit.

Document téléchargé depuis www.cairn.info - univ_lyon2 - - 159.84.18.201 - 12/04/2011 08h35. © Presses de Sciences Po

Document téléchargé depuis www.cairn.info - univ_lyon2 - - 159.84.18.201 - 12/04/2011 08h35. © Presses de Sciences Po

Article disponible en ligne à l'adresse: L’ÉLECTORAT DE NICOLAS SARKOZY : « RUPTURE TRANQUILLE » OU SYNCRÉTISME TOURMENTÉ ?
SYLVIE STRUDEL

1. Cf. Florence Haegel, Nicolas Sauger, « L’électorat de droite : le rapport de forces UMPUDF à l’épreuve », dans Pascal Perrineau (dir.), Atlas électoral. Présidentielle 2007, Paris, Presses de Sciences Po, 2007, p. 58-63. 2. Ici au sens figuré comme au sens propre, puisque la séduction conditionne ledébauchage. 3. Cet article rédigé « à chaud », reprend et actualise des éléments de deux notes précédentes du 30 avril et du 4 juin 2007, rédigées à partir des premiers résultats de la vague 1 du Panel électoral français et de l’enquête post-présidentielle du Cevipof. À toutes ces étapes, Viviane Le Hay a contribué à préparer les données pour l’analyse et à les formaliser pour leur présentation :je voudrais ici lui exprimer ma gratitude pour son aide et sa collaboration.

459
Revue française de science politique, vol. 57, n° 3-4, juin-août 2007, p. 459-474. © 2007 Presses de Sciences Po.

Document téléchargé depuis www.cairn.info - univ_lyon2 - - 159.84.18.201 - 12/04/2011 08h35. © Presses de Sciences Po

’élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de l’UMP (Union pour unmouvement populaire) en novembre 2004 aura marqué, dans l’histoire des droites françaises, une scansion majeure dans l’asymétrie croissante entre les forces en présence mais aussi dans l’effacement du gaullisme et dans la rupture avec le chiraquisme 1. Une étape nouvelle, dans ce sens, a-t-elle été franchie depuis le 6 mai 2007 et la victoire de Nicolas Sarkozy au second tour de la huitième électionprésidentielle au suffrage universel direct de la Cinquième République ? D’autant que cette victoire s’est accompagnée, dès le premier tour, d’une distanciation conséquente et d’une disqualification significative du candidat de l’extrême droite, Jean-Marie Le Pen, dont Nicolas Sarkozy s’était promis de ravir 2 les électeurs « un à un ». En affichant le projet d’une « rupture tranquille », Nicolas...
tracking img