(2010, 06). Commentaire, la mort des amants, charles baudelaire. Etudier.com. Récupérée 06, 2010, à partir de http://www.etudier.com/dissertations/Commentaire-La-Mort-Des-Amants-Charles/60058.html

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1467 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 novembre 2014
Lire le document complet
Aperçu du document
Du génotype au phénotype, relation avec l’environnement
Pré-requis (troisième et seconde) : Chaque individu présente les caractères de l'espèce avec des variations qui lui sont
propres. C'est le résultat de l'expression génétique de son programme et de l'influence des conditions de vie. Chaque
chromosome contient une molécule d'ADN qui porte de nombreux gènes. La séquence des nucléotides ausein d'un gène
constitue un message. Les mutations introduisent une variabilité de l'information génétique.
Objectifs du chapitre :
Première partie
Deuxième partie
Troisième partie

Introduction
Activités et supports
Analyse de texte à propos de la
drépanocytose
{ Extrait de : www.gisti.org/doc/pleindroit/12/drepanocytose.html} +
observation des molécules d’hémoglobine
normale etdrépanocytaire (Rasmol) et
comparaison de leurs séquences protéiques
(Anagène)

Situation déclenchante 1 (1h)
Constat : Le phénotype “drépanocytaire” (caractère “apparents ” d’un
individu) peut se définir à différentes échelles : au niveau de l’organisme
(douleurs articulaires, anémie…), de la cellule (forme des hématies) et de
la molécule (hémoglobine A et hémoglobine S). Les phénotypesvariables
sont dus à des différences dans les protéines concernées (le sixième
élément de structure de la chaîne b de l’hémoglobine.)
Problème : Comment expliquer la mise en place de ces différents
niveaux de phénotypes (molécule, cellule, organisme ?
Hypothèse 1 : Le phénotype moléculaire (protéine) est sous contrôle de
l’ADN.
Conséquence vérifiable 1 : Les structure de l’ADN et de la protéinepeuvent être mises en relation.
Hypothèse 2 : Le phénotype cellulaire est sous contrôle de l’activité des
protéines.
Conséquence vérifiable 2 : Certaines protéines présentent une activité
spécifique.
Hypothèse 3 : Le phénotype général est la résultante de facteurs
multiples.
Conséquence vérifiable 3 : Plusieurs gènes, plusieurs allèles et/ou
l’environnement peuvent agir pour l’élaborationd’un seul caractère.

1. Le phénotype moléculaire : les protéines et la commande de leur
réalisation
Stratégies correspondant à la conséquence vérifiable 1 :
Déterminer la structure des protéines.
Déterminer la structure de l’ADN.
Déterminer les étapes qui permettent l’obtention d’une protéine à partir d’un ADN.
1-1- Détermination de la structure des protéines (2h)
Activité et support
TP :Structure des protéines
(hydrolyse, migration sur gel avec
des acides aminés, colorations de
biuret et xanthoprotéique)

Notions
Les protéines sont un assemblage d’acides aminés (résultat des migrations)
disposés dans un ordre précis (voir hémoglobine), cet ordre = séquence. A la
chaleur ou par hydrolyse acide cet assemblage se défait (réaction du biuret), on
dit que les protéines sontdénaturées (détruites) à la chaleur. Les acides aminés
eux, existent toujours (réaction xanthoprotéique).

1-2- Détermination de la structure de l’ADN
Mobilisation des pré-requis de
seconde

ADN = acide désoxyribonucléique, formé de 2 chaînes enroulées en spirale
complémentaires constituées de nucléotides. Il existe quatre nucléotide
différents : A, G, C et T. Les nucléotides s’enchaînentles uns aux autres selon
un ordre “aléatoire ” appelé séquence de nucléotides. Les nucléotides des deux
chaînes en vis à vis s’apparient selon l’ordre constant : A –T et C – G.

1-3- Fabriquer une protéine à partir d’un gène (2h)
Analyse d’images résultats
d’expérience d’autoradiographie{
Manuel SVT 1ère S, éditions
NATHAN, 2001 ; pages 52 et 53.
Manuel SVT 1ère S, édition BELIN,
2001 ;page 196.}

Les processus de la synthèse de
protéines, didacticiel ADN1
Synthèse et schématisation

La synthèse des protéines se fait dans le cytoplasme. L’ADN est nucléaire, il
existe une copie d’une partie du matériel génétique répartie dans la cellule. Le
matériel génétique qui est réparti dans la cellule a été fabriqué par le noyau, ce
n’est pas de l’ADN mais il est nucléidique :...