25 Rec recit trois sujets baudelaire.pdf

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 17 (4136 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
25 REC Récit : trois sujets Sujet I Un bon sujet de roman 1. Il y avait une fois une petite Américaine qui se nommait Anne Eden et qui rêvait, tout banalement de devenir riche. Elle commença par tenter sa chance au théâtre, puis posa pour des magazines et, pour finir, choisit la solution la plus simple et la plus rapide en épousant un certain William Woodward, milliardaire de son état. Aussitôtce fut la grande vie, le tourbillon de la "café-society" avec caviar, champagne et diamants sur canapé. 2. Douze années s'écoulèrent ainsi, sans un nuage. Mais à l'automne 1955, la crainte d'être cambriolée assombrit brusquement l'humeur de la dynamique Mme Woodward. Elle fit part à son entourage d'inquiétudes qui tournèrent bientôt à l'obsession. Aucune protection ne lui paraissant suffisante, pasmême la présence de son époux, elle dormait avec un fusil de chasse sur la table de nuit. 3. Un soir, au retour d'un dîner où, pour la nième fois elle avait affirmé qu'un suspect rôdait autour de sa somptueuse propriété, elle entendit dans sa maison le pas furtif du malfaiteur. En digne héritière des pionniers,elle saisit son arme et fit feu. Ainsi mourut M. Woodward, qui se rendait à la salle debains. Il y eut évidemment une enquête ; mais bien que la police émit quelques doutes sur la nature de l'"acccident", un jury conclut, après trente minutes de délibération, que la belle Anne n'avait rien à se reprocher, sauf peut-être une nervosité excessive. 4. Vingt nouvelles années passèrent, qui virent l'avènement de la "jet-society", dont notre veuve joyeuse défraya la chronique. Et tout seserait terminé par des chansons si... Mais c'est une autre histoire. 5. Il y avait une fois un romancier chevronné, en panne d'inspiration. Son éditeur qui l'avait couvert d'or pour qu'il écrive des "Scènes de la vie new-yorkaise", manifestait une impatience croissante. Mais Truman Capote, ainsi s'appelait le romancier, et il était déjà célèbre, ne voyait pas plus loin que son titre "les Prièresexaucées". Jusqu'au jour où... 6. Il déjeunait à La Côte Basque, restaurant français de la cinquante-cinquième rue de Manhattan, avec deux amies du gratin, Mme Gloria Vanderbilt et Mme Carol Matthau. Chacun, comme il se doit, alimentait la conversation de potins et de scandales, parmi lesquels l'irrésistible ascension de Mme Woodward occupait la place d'honneur. Au dessert, l'homme de lettrestenait son sujet ; il ne lui restait plus qu'à le parer de ce style qui ravissait la critique. 7. Dès que l'ouvrage fut prêt, la revue "Esquire" annonça son intention d'en publier les bonnes pages,en octobre 1975. En homme prudent, Truman Capote avait soumis son texte aux avocats de Mme Woodward. Ils ne soulevèrent aucune objection mais leur cliente avala un comprimé de cyanure, une semaine exactementavant la sortie du magazine. Et si Mmes Vanderbilt et Matthau pleurèrent leur amie d'un oeil, elles veillèrent à garder l'autre sec pour lire le portrait d'une petite arriviste aux dents longues. 8. Quelle morale tirer de cette histoire ? Se réjouira-t-on de voir l'art relayer la justice ? Mais l'"exécuteur littéraire" nous semble mal venu pour prétendre que le crime ne paie pas. En encaissant sesdroits d'auteur, peut-être se dit-il que "tuera

bien qui tuera le dernier". Qu'il se méfie pourtant, son exemple pourrait susciter des vocations. Pourquoi quelque obscur débutant n'écrirait-il pas demain le roman d'un illustre confrère à l'inspiration cannibale ? Et Truman Capote démasqué, avalerait son porte-plume. Gabrielle ROLIN. Journal "Le Monde".(vers 1980.)

Truman CAPOTE, romancieraméricain (1924-1984) célèbre notamment pour "Petit déjeuner chez Tiffany" (1958) et "De sang-froid" (1966). Gabrielle ROLIN romancière belge (1926- ), ne pas confondre avec Dominique ROLIN, romancière belge également, sa presque contemporaine (1913- ). a) Résumer ce texte en 140 mots (+ ou - 10 %). Indiquer le nombre de mots employés. Respecter l'équilibre général des paragraphes. b) Expliquer :...
tracking img