3E republique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (252 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Dans son message au Sénat le 14 décembre 1877, le Maréchal Mac-Mahon, alors Président de la République, affirmait que « la Constitution de 1875 a fondé uneRépublique parlementaire en établissant mon irresponsabilité, tandis qu'elle a institué la responsabilité solidaire et individuelle des ministres ». L'organisationinstitutionnelle de la IIIe République est donc de nature parlementaire. Le pouvoir exécutif est bicéphale. Il se compose du Président de la République et duCabinet. Ce dernier est constitué par le Président du Conseil et les différents ministres qui sont nommés par le Président de la République. Le pouvoirlégislatif, quant à lui, est exercé par un Parlement bicaméral composé de la Chambre des députés et du Sénat. La séparation des pouvoirs est par nature souple et poursatisfaire à un indispensable équilibre, selon les mécanismes traditionnels du régime parlementaire, si les membres du Gouvernement sont responsables politiquementdevant le Parlement, le Président de la République, en vertu de l'article 5 de la loi constitutionnelle du 25 février 1875 a le droit de dissoudre la Chambredes députés. Les différents pouvoirs ont ainsi selon la théorie de Montesquieu une double faculté d'action et d'empêchement qui est censée éviter les dérives etl'accaparement du pouvoir par l'exécutif ou le législatif. Ces dispositifs constitutionnels que sont le droit de dissolution et la responsabilité politique dugouvernement sont des moyens de 2/3 contrôle des pouvoirs sans lesquels le régime parlementaire ne saurait fonctionner. Il s'agit de son essence même (...)
tracking img