4552144Plm

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (516 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Expression écrite : séquence théâtre

Le Petit Poucet

Scène 1

La femme de l’ogre, les enfants
(seul le Petit Poucet parle)

Le Petit Poucet et ses frères, perdus en pleine forêt parleurs parents, sont recueillis par une femme qui se trouve être la femme d’un ogre.
Ils se réchauffent auprès du feu, où cuit un mouton.

On entend frapper à la porte. TOC ,TOC,TOC.

LePetit Poucet
Qui est-ce ?

La femme de l’ogre

C’est l’ogre, mon mari. Cachez-vous vite sous le lit! S’il venait à apprendre que vous êtes ici, il vous engloutirait tout cru.

Lesenfants prenant peur, se cachent sous le lit.

Scène 2

L’ogre, sa femme
(les enfants sont cachés)

L’ogre

Le souper, est-il prêt ? As-tu tiré le vin ? (après avoir flairé à droite et àgauche)
Je sens la chair fraîche.

La femme

Il faut que ce soit ce veau que je viens d’habiller que vous sentez.

L’ogre, en regardant sa femme de travers.

Je sens la chairfraîche, te dis-je, encore une fois. Il y a ici quelque chose que je n’entends pas.
(Après s’être levé de table, va droit au lit.) Ah ! Voilà donc comme tu veux me tromper, maudite femme ! Je ne saisà quoi il tient que je ne te mange aussi ; bien t’en prend d’être une vieille bête. Voilà du gibier qui me vient bien à propos pour traiter trois ogres de mes amis qui doivent me venir voir cesjours-ci.

Scène 3

L’ogre, sa femme, les enfants
(seul le Petit Poucet parle)

L’ogre, tirant les enfants de dessous du lit.

Les enfants, agenouillés devant l’ogre.

Le PetitPoucet

Accordez-nous votre pardon, s’il vous plaît. Ayez pitié de nous, je vous en prie !

L’ogre, dévorant les enfants des yeux.

Femme, fais-moi une bonne sauce pour ces friandspetits morceaux de chair fraîche et apporte-moi un couteau.

Le femme de l’ogre

Non, espèce de mari tout poilu, je n’irai pas chercher ce couteau, même s’il faut que je meurs pour eux....
tracking img