Aaaa

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1034 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
En vous appuyant sur les textes étudiés en classe et sur vos connaissances personnelles, vous direz si selon vous le personnage est une notion périmée comme l’affirme Robbe-grillet.

L’œuvre pour un nouveau roman en 1963 regroupe une série d’études théoriques sur le Nouveau Roman dont Robbe-Grillet est le chef de file. Ce dernier dénonce le personnage traditionnel et juge quele « personnage », qui est l’idée abstraite d’un force agissante dans un roman, est une « notion périmée », c’est-à-dire dépassée, qui n’a plus cours. Nous nous demanderons si la mort du « personnage » est bien réelle. Pour cela, dans un premiers temps, nous verrons que le roman explore de nouvelles voies et que la notion de « personnage » évolue vers une notion de conscience et dans un second temps, nousverrons que le personnage est tout de même essentiel au roman.

Tout d’abord, le terme de « personnage » désigne chacune des personnes fictives d’une œuvre littéraire. La confusion entre la réalité et la fiction que cherche à créer les auteurs classiques est basée sur cette notion de « personnage ». En effet, le romancier donne au personnage une identité qu’il souhaite rendre crédible etsignificative afin de créer l’illusion d’une réalité. Cette identité se base sur un nom, un prénom, un visage, un caractère ou bien un passé. La description est pour cela un outil fréquemment utilisé par les auteurs notamment Balzac. Le point de vue omniscient permet lui aussi de dévoiler le passé du personnage, de révéler ses pensées et ainsi créer un effet de réel. Le personnage qui est « plat » surpapier  doit acquérir une épaisseur physique et psychologique pour en faire un individu unique afin qu’on ait l’impression de côtoyer une personne et non plus un personnage. Cependant, selon Mauriac dans Le romancier et ses personnages, les auteurs font face à « cette impuissance où il est de rendre l’immense complexité de la vie qu’il a pour mission de peindre» et l’art du roman n’est qu’une« transposition du réel par des artifices et non une reproduction du réel ».
Les romanciers modernes quant à eux explorent une nouvelle voie. Le personnage moderne est un actant, une force agissante qui s’exerce dorénavant par la conscience du personnage. Cette nouvelle voie donne une place plus importante à la psychologie, de tout ce qui a pour attrait à l’esprit et remet en cause la notiontraditionnelle du « personnage ».Dans La Modification de Butor, toute l’histoire se déroule dans une conscience par l’intermédiaire d’une sorte de monologue intérieur. Nathalie Sarraute quant à elle introduit dans L’ère du soupçon en 1956, la notion de tropismes, « ces mouvements indéfinissables qui glissent très rapidement aux limites de la conscience ». Le personnage moderne se basant sur saconscience ne nécessite parfois même pas de nom et ne porte parfois qu’une initiale comme dans le procès de Kafka. Le personnage est ainsi désincarné et a perdu de son épaisseur physique pour en gagner psychologiquement. Des romans vont au bout de cette idée comme en attendant Godot de Beckett, où on parle de dépsychologisation. On voit ainsi que la notion de personnage destiné à créer l’illusion d’uneréalité chez le lecteur évolue et devient une simple conscience.

Cependant, le personnage reste essentiel au roman. En effet, même si les auteurs modernes du Nouveau Roman cherche à démonter les mécanismes de la conscience et refusent l’idée du personnage traditionnel, un personnage reste présent pour permettre l’expression de cette conscience comme par exemple dans la modification deButor. Dans cette œuvre, la conscience de Léon Delmont s’exprime mais le personnage est tout de même là, il porte un prénom, on connaît sa vie. La conscience reste attachée à l’enveloppe corporelle que possède le personnage De plus, c’est à travers le personnage que l’auteur exprime sa vision du monde. Par exemple, Les romanciers de l’absurde tel que Camus dans l’Etranger avec le personnage...
tracking img