Aaron copland

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (340 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Aaron Copland

Compositeur américain né le 14 novembre 1900 à Brooklyn, mort le 2 décembre 1990 à North Tarrytown, New York.Né dans une famille d'émigrés russes, Aaron Copland il étudie le pianoavec Victor Wittgenstein et Clarence Adler, dès son plus jeune âge. Puis en 1921-1924 avec Ricardo Viñes, au Conservatoire américain de Fontainebleau. C'est là qu'il rencontre Nadia Boulanger. AuxEtats-Unis en 1924, Copland donne les créations de ses premières oeuvres : Symphonie pour orgue et orchestre (1925), par Walter Damrosch et Nadia Boulanger ; Music for the theater (1925) et Concerto pourpiano et orchestre (1927), par Serge Koussevitzky et l'Orchestre Symphonique de Boston. Son Concerto pour piano et orchestre fait scandale à cause de l'insertion d'éléments de jazz.
Il fonde en 1928les Copland-Sessions Concerts à New York, série de concerts destinés à promouvoir la jeune musique américaine, et qui sera active jusqu'en 1931. De1932 à 1933 il dirige le Festival de musiquecontemporaine de Yaddo, à New York, tout en continuant une carrière de pianiste, chef d'orchestre et pédagogue, et de remporter ses premiers grands succès de compositeur.
L'immédiate avant-guerre est lapériode de ses plus grands succès qui en feront le compositeur américain le plus célèbre après Gershwin et dont les titres résument parfaitement l'inspiration éclectique de Copland qui puise à tous lesmythes nord-américain : le western, la nature, la Constitution. El Salon Mexico (1936), Billy the Kid (1938), la musique du film Des Souris et des Hommes de Lewis Milestone (1939), Rodeo, LincolnPortrait et Fanfare for the common man (1942), Appalachian Spring (1944).
De 1940 à 1967, il dirige le département musique du Berkshire Music Center de Tanglewood, et infléchi considérablement son langagevers la modernité lorsqu'en 1950 il commence à utiliser la technique sérielle : Fantaisie pour piano (1955-1957), puis le dodécaphonisme avec Connotations (1962) et Inscape (1967).
Il poursuivra...
tracking img