Absurde dans m'etranger d'albert camus

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages: 6 (1257 mots)
  • Téléchargement(s): 0
  • Publié le: 25 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
* Un entourage absurde
Dans l’Etranger les personnages sont absurdes :
* Masson, l’ami de Raymond, qui répète toujours en fin de phrases « et je dirais plus »
* Raymond, boxeur mais qui a tout de même besoin de Meursault face aux Arabes
Il lui demande aussi d’écrire une lettre le défendant alors qu’ils se connaissent a peine.
Mais aussi son comportement vis-à-vis de la femme qui bienqu’un jour il l’ai « battu à sang », dit qu’il lui arrivait de la « battre doucement » pourtant il ajoute que celle-ci criait
* Salamano, le voisin de Meursault est absurde. Il bat son chien et ne prend même pas la peine parfois de laisser a son chien le temps de faire ses besoins (p44) ,on voit aussi qu’ill’insulte de « salaud », »charogne » cependant lorsqu’il apprend sa mort il est effondré.Comme pour la mort de sa femme, il dit qu’il ne l’aimait pas mais pleure sa mort.
* Meursault, personnage absurde
Dans ce roman, Meursault, le personnage principal, vit dans son propre univers qui est lui aussi absurde en raison de son décalage par rapport à la réalité
* Il parle comme un enfant : emploie des phrases emphatiques [phrases dans lesquels l’un des constituantsest mis en relief] : «c’est un frôlement qui m’a réveillé » p18, « c’est à ce moment que je me suis aperçu »p19, qui montre que Meursault narre comme il parle. Il n’analyse pas ses idées, les exprime maladroitement. Il dit aussi « maman » au lieu de « ma mère » et décrit les gens avec des termes enfantins « gentils »,  « méchants ». Lorsqu’il cite des heures elles sont écrites en chiffre. Ils’exprime également par des phrases courtes et simples d’un enfant « j’ai bien travaillé toute cette semaine » comme le dirait un enfant le vendredi soir en rentrant de l’école.
* Il emploie le passé composé, un temps de l’oral peu élégant à l’écrit : il ya un manque d’enchaînements logiques qui donne l’impression que Meursault est perdu « il m’a dit que c’était l’envoyé spécial ». Aussi, ilutilise souvent l’imparfait, temps de l’habitude, pour mettre en avant la monotonie de sa vie.
* Pour montrer l’uniformité et l’ennui de sa vie il fait de nombreuses répétitions « C’était à cause de l’habitude (…) toujours à cause de l’habitude » p12. De plus, il relate très souvent des moments inutiles de sa journée :  « je me suis fait cuire des œuf, et je les ai mangés à même le plat ».
*Meursault parle aussi au discours indirect «  m’a dit qu’il voulait m’aider »p103 , il nous éloigne ainsi de l’action et nous empêche de nous repérer dans le temps, il donne des heures précises « vers 1 heure et demie, Raymond est revenu »  mais ne nous précise pas dans quelle année , ni dans quel mois se passent les évènements «Aujourd’hui, maman est morte. Ou peut-être hier ». Il paraîtcomplètement perdu.
* Il ne donne pas non plus de précisions spatiales, on sait que c’est à Alger mais pas plus alors on a des descriptions absurdes sur des paysages mais pas leur lieu « sur une plage resserré entre des rochers ».
* Il donne des descriptions très précises des gens qu’il rencontre, même du chien de Salamano mais sans jamais se décrire lui-même. Par exemple, à la rencontre de labande d’Arabes, il remarque que l’un d’eux « avait les doigts de pieds très écartés ».
* De plus, Meursault est indifférent de l’amitié de Raymond. p.52 : « cela m’était égal d’être son copain », mais aussi à l’amour de Marie. Il est passif. Quand elle lui demande s’il veut l’épouser : « je lui ai dit que cela m’était égal et qu’on pouvait le faire si elle le voulait »
* Un meurtre...
tracking img