Abus de pouvoir

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 48 (11834 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Abus de pouvoir

Pouvons-nous faire confiance à nos dirigeants politiques ? La réponse dépend de notre conception de la nature humaine. L’homme est-il ainsi fait qu’il puisse ne pas abuser du pouvoir qu’on lui confie ?
Une légende ancienne raconte les circonstances extraordinaires qui mirent un honnête berger en présence d’un anneau qui, prodige étonnant, avait la faculté de rendre invisible…Imaginez-vous un instant en possession de cet anneau : que feriez-vous, vous qui pouvez désormais aller en tout lieu à l’insu de tous ? Quels désirs voyez-vous aussitôt naître en vous ?
La fin de l’histoire est tragique : notre berger, jusque-là irréprochable et bon, conscient de sa puissance nouvelle, s’introduit auprès de la reine, trame l’assassinat du roi et s’empare du pouvoir… Ques’est-il passé, qui a changé un loyal serviteur en tyran ? On a peine à croire qu’il s’agit bien du même homme.
Pourtant l’anneau n’a fait que révéler des désirs qui couvaient. Il a suffi de l’assurance de pouvoir agir impunément pour qu’aussitôt surgisse l’ambition de s’élever au-dessus de tous. Cet appétit sommeillait, comme tenu en respect par le regard d’autrui ; mais que la crainte du châtiment etdu blâme disparaisse, et les désirs tyranniques, qui sont le fond de notre nature, se déclarent.
Voilà ce qui risque d’arriver chaque fois que nous ne sommes pas surveillés et que personne ne peut nous dénoncer. Et ils sont nombreux, que leur poste et leur fonction rendent invisibles. Gygès, ce berger devenu tyran, est l’image de l’homme qui se sent à l’abri de tout contrôle — et l’image de toutpouvoir ou administration qui peut agir en comptant sur l’indifférence des citoyens.
Est juste l’homme qui, même seul, n’agirait pas autrement qu’en public. Âme de diamant, comme dit Platon.

L’homme invisible, ce n’est pas une nouveauté et le cinéma s’en est largement inspiré. Plus maintenant, me semble-t-il, les effets spéciaux ont sans doute quelque peu éventé ce subterfuge par tropmiraculeux. Mais imaginons que nous disposions chacun de cette faculté, à notre guise, comme Gygès. Qu’en ferions-nous ? Cela ne nous servirait-il qu’à révéler des désirs qui couvaient et restés virtuels jusque là ? Une considérable extension de notre emprise sur notre entourage, sur notre espèce d’abord mais aussi sur les autres espèces vivantes ? A condition d’être le seul à bénéficier de cet atout,d’être assuré qu’un autre ne le possède, et comment avoir cette certitude si ce n’est en étant…simple d’esprit ?
Dans notre monde, où nous jouissons de semblables propriétés, communes à l’espèce et n’étant que peu variables d’un individu à l’autre, la vie est possible et même, pour peu qu’on y mette du sien, plutôt agréable, que serait cette vie pour nous-mêmes et pour les autres si certainsjouissaient de propriétés hors du commun ? Si un seul en possédait, ne serait-il pas écrasé par le doute de ne pas être le seul, et que d’autres pourraient le mettre en échec, car enfin être le seul ne serait que du domaine de sa croyance, jamais réalité certaine. Et à n’être pas le seul, mais alors qui d’autre, ne verrait-il pas autour de lui que des ennemis potentiels, le pauvre ?
Certes,certains individus, s’estimant plus doués - ou plus chanceux tout simplement - que d’autres, usent et abusent du pouvoir dont ils sont détenteurs au nom de la collectivité pour se livrer à des conduites et à des actes répréhensibles, qu’ils sont les premiers à stigmatiser s’ils sont causés par d’autre qu’eux, cela ne prouve-t-il pas la présence de complexes d’infériorité qu’ils cherchent désespérémentà compenser vis-à-vis d’autrui, ne parvenant pas à trouver en eux l’équilibre satisfaisant.
N’est-ce pas le cas de tous ces « petits chefs » qui attrapent la « grosse tête » dès que se libère pour eux une voie dans laquelle leurs complexes peuvent se manifester sous un prétexte désormais avouable ? Évidemment, on peut être un petit chef (entendez minable) avec une influence limitée sur son...
tracking img