Accomodements raisonnables

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1264 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 12 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Récemment, une femme à été expulsée de son cours de francisation donné au cégep Saint-Laurent, parce qu’elle refusait d’enlever son niqab (c’est-à-dire un foulard qui recouvre tout le visage sauf les yeux). Cette femme d’origine égyptienne a donc porté plainte à la Commision des droits de la personne et de la jeunesse, pour la liberté de religion.

Le cégep a tenté à plusieurs reprisesd’accommoder cette femme mais celle-ci demandait de trop gros changements ! Ils lui ont tout d’abord laissé faire les exercices d’élocution sans les autres étudiants, donc seule à seul avec l’enseignante, afin de bien respecté les désirs de la femme, et ce pour unique et seul raison que selon sa religion, aucun homme ne peut voir son visage. Par conséquent, le cours voulait et visait d’abord et avant tout,sur les exposés, les mises en situation et les échanges entre les autres (élèves de la classe) ; c’est pourquoi le visage et l’expression faciale des gens joue un rôle très important dans la manière de parler et de s’exprimer.

C’est seulement quelque temps plus tard, que le climat de la classe à changer lorsqu’elle a du faire son exposé oral au fond de la classe, dos aux autres etlorsqu’elle aurait demandé à des hommes de se déplacer car ils étaient l’un en face de l’autre. Le ministère c’est donc mêlé de cette affaire, et à confirmé qu’elle n’avait pas le choix de retirer son niqab car ceci remettait tout en question l’éthique du cégep et leur manière de voir l’élaboration du cours.

Il est certain qu’un évènement comme celui-ci crée beaucoup de réaction à savoir quelle attitudedevrions nous prendre dans des cas comme celui-là, et quel mesure devrions nous envisagé afin d’être le plus égale possible et d’être juste envers tous. Ceci fait donc sujet d’accommodement raisonnable. Dans des cas comme celui-ci, les décisions prises par les tribunaux sont hyper importantes et difficiles à prendre, mais il est important de les prendre avec délicatesse puisque cela remet enquestion la manière dont le Québec voit les immigrants et leurs religions. Les tribunaux doivent prendre en compte tout les répercussions du rejet de leurs religions et de leurs manières de vivre.

Une autre situation est subvenue, un peu moins récemment, en novembre 2006, lorsqu’une école juive orthodoxe avait demandé au YMCA du Parc, de teindre leurs vitres (givrées) où il y a des cours de yoga,puisque cela pouvait déconcentrer les jeunes dans leur développement scolaire. «Un sondage réaliser par les membres des abonnés du centre de conditionnement physique a relevé que plus de 72% de ceux-ci, voulaient que l’on installe des fenêtres claires avec des stores» et ce, car cela leur permettrait encore de pouvoir voir à l’extérieur, d’avoir une vue beaucoup plus entrainante lors de leursentrainement. Ce sera donc les utilisateurs qui pourront à leur guise fermer les stores ou non. Selon le directeur du centre de conditionnement physique, il s’agit d’une très bonne décision à prendre puisque ce sont tout de même à eux(les membres du centre) que le service est offert (payant des frais mensuels).
Un autre événement provenant d’une jeune fille, prénommé Emilie Ouimet, 13 ans, estsurvenu lorsqu’elle fût expulsée de l’école Louis-Riel parce qu’elle portait le hijab(1995). Ceci a vraiment remis la question sur la table à savoir s’il était acceptable de porter ce symbole d’infériorité envers les femmes. Par conséquent, de nos jours, puisque nous vivons dans un monde démocratique et que nos pensés ont évolués, nous avons toléré les hijab dans les écoles publiques mais cela resteune problématique au niveau des écoles publiques (tels est le cas d’Irène Waseem, expulsée à l'automne 2003 du collège Charlemagne de Pierrefonds). Il est certain qu’on ne finira pas à entendre parler du port du hijab dans les écoles puisqu’il s’agit d’un sujet à débat ; débat sur la liberté de religion, sur le droit d'une minorité d'affirmer son identité, sur les rapports hommes-femmes et...
tracking img