Accoustique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4495 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 1 : brève histoire de l’acoustique  
1 Introduction
« On ne connaît bien une science que lorsqu'on en connaît l'histoire » (Auguste Comte, introduction au cours de philosophie positive).  (Auguste Comte introduction au cours de philosophie positive) Voici quelques grandes étapes de la découverte de la théorie du son ou acoustique (terme forgé à partir du grec par Joseph Sauveur vers1700) Sauveur, 1700). « J’ai donc cru qu’il y avait une science supérieure à la musique, que j’ai appelée Acoustique, Acoustique qui a pour objet le Son en général au lieu que la musique a pour objet général, le Son en tant qu’il est agréable à l’ouïe » (Sauveur, en 1701) Mais qu’est ce que le son ? q q « Le son est une perception de l’âme qui lui est communiquée par le secours de l’oreille ; ou bien c’est un mouvement de vibration dans l’air, qui est porté jusqu’à l’organe de l’ouïe »  q p j q g (Encyclopédie, article Son, en 1765) Nous n’abordons pas ici les techniques d’enregistrement du son, ni de sa reproduction par voie mécanique ou électroacoustique, mais seulement l’histoire des notions clés de la théorie de l’acoustique (physique et physiologique) et de la théorie musicale. 2 Antiquité et Moyen âge
Pythagore (né vers 580 et mort vers 490 av. J.‐C.) et ses disciples réalisent les premières expériences sur des cordes vibrantes et ils vibrantes, remarquent qu'il existe un lien entre la longueur de la corde, sa tension et la note qu'elle produit. Ils auraient aussi observé que le son causé par un marteau sur une enclume variait suivant le poids de l’outil. LesPythagoriciens avaient remarqué que les vibrations produites par plusieurs cordes produisaient des accords harmonieux quand les rapports des longueurs des cordes pouvaient s'exprimer par des pp g p p p fractions simples (formées avec des petits entiers). Ils définirent ainsi des rapports pour les intervalles entre les notes de musique de la gamme (dite gamme pythagoricienne).Pythagore et la musique, voussure du Portail royal de la  cathédrale de Chartres

Ces manipulations étaient sans doute effectuées à l'aide d'une corde tendue sur une caisse de résonance, et que l'on pouvait partager en deux segments réglables à volonté par l'intermédiaire d'un sillet mobile. La table de l'instrument était graduée. Grace à un chevalet que l'on déplaçait sur ces graduations, on pouvait obtenir les principauxintervalles. La corde de l'instrument était généralement pincée. Mais on a pris l'habitude de la frotter avec un archet. On donné à ce montage l nom d sonomètre à corde, ce O ad é t le de èt d qui n'a absolument rien à voir avec l'instrument de mesure que l'on connaît aujourd'hui, ou plus simplement de monocorde. monocorde

Monocorde, abbaye de la  Madeleine  Vezelay (Bourgogne)

Les rapports delongueurs simples (1/2, 2/3, 3/4 etc. ... ) déterminent des intervalles musicaux remarquables (octave, quinte, quarte etc. ... ) qui avaient frappé les observateurs de l‘Antiquité.

1‐ la corde entière vibre : on obtient la tonique.  2‐ la moitié de la corde vibre : on obtient l'octave.  3‐ les 2/3 de la corde vibrent : on obtient la quinte.  4‐les 3/4 de la corde vibrent : on obtient la quarte. 5‐l'écart entre 2/3 et 3/4, soit 9/8 détermine le ton.

L’harmonie de la gamme pythagoricienne est associée au caractère intrinsèquement naturel des nombres entiers. Pythagore et ses disciples en tirèrent la conclusion que la Nature était harmonie, dans le sens où elle se conformait à la rigueur intransigeante des nombres. L'âme humaine est, en quelque sorte, formée d'harmonie et l'on peutrétablir, par le moyen de la d l musique, cette h i tt harmonie existante et primitive d nos f lté i t ll t ll i i t t t i iti de facultés intellectuelles, t trop souvent troublée par le contact des choses de ce bas monde. Pythagore et ses disciples appliquèrent leur vision du Monde à l’Univers tout entier l Univers entier, notamment au mouvement des astres. Pour les pythagoriciens, ce...
tracking img