Acrc : madison nuggets libourne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 14 (3288 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Première partie : L’analyse commerciale

La mairie de Libourne voulait créer un espace culturel, sa politique était de dynamiser le centre ville. L’enseigne Madison Nuggets désirait implanter un magasin dans cette zone.
Valérie Mizzi, l’actuelle gérante investis dans l’entreprise.
De cette union, le magasin ouvre ses portes en août 2001 et devient la SARL VALMI, franchise du groupe DCG(Disco Ce GE).

A. L’UC dans son réseau :

1. Présentation du réseau :
Le groupe DCG crée en 1964 achète en 1994 l’enseigne « Nuggets ».Cette même année, la fusion des deux chaînes de magasins donne naissance à « Madison-Nuggets ».
Depuis, l’objectif de Madison-Nuggets est d’ouvrir 100 points de ventes dans toute la France.
Ceci est presque chose faite puisque déjà unesoixantaine de magasins ont vu le jour.

2. Eléments constitutifs du réseau :
Le groupe DCG est basé dans la ville de Paris il constitue la tête de réseau des Madison Nuggets. Le groupe est séparé en deux avec d’un coté des succursales Madison Nuggets en commerce intégré et de l’autre des franchisés.
Les succursales appartiennent à la SARL DIVA, propriétaire de la marque Madison, filiale deDCG.
DCG représente le grossiste de tous les Madison Nuggets, il les alimente en fonction des nouveautés et de la surface de vente.
La gestion des approvisionnements passe par un concentrateur de données qui enregistre les ventes et les diffuse par intranet au groupe.
Le réseau communique essentiellement par deux moyens :
Le site www.madisonnuggets.com et son magazine gratuit disponibledans les points de vente.

3. Place de l’UC dans le réseau :
Madison Nuggets Libourne est un point de vente indépendant qui adopte sa propre gestion. Il n’y a pas de classement des UC.
Puisque indépendant, Madison Libourne possède une marge de manœuvre auprès de la sélection de fournisseurs et du volume de ses approvisionnements.

B. L’UC dans son contexte local :

1. Zone dechalandise et concurrence :
La zone de chalandise est constituée de 156 communes qui se situent à l’intérieur d’un isochrone moyen ne dépassant pas une trentaine de minutes en voiture.
Etant donné la présence de bordeaux à moins de 30 minutes de Libourne, la zone de chalandise tire vers le Nord EST vers la Charente.

|Deux types de concurrence|
|Une concurrence située à 5 minutes à pied dans le centre ville, composée de|Une concurrence sur la périphérie de la ville avec deux grandes |
|3 points de ventes. Cette concurrence est principalement basée sur la |surfaces principalement concurrentes sur le multimédia et la musique.|
|librairie.| |

2. Caractéristiques de l’UC
Le point de vente compte 8 salariés dans une surface de 485m².Son positionnement est un positionnement de spécialiste moyen haut de gamme.

| |2004 |2005|Evolution |
|CA |1.215.046,57€ |1.279.825,40€ |+5.33% |
|Fréquentation |59.683 clients |64.630 clients |+8.29% |
|Panier moyen |20.36€ |19.80€|-2.75% |

C. l’organisation commerciale de l’UC :

1. Le point de vente :

a. aménagements du point de vente
Les mobiliers de vente de Madison Nuggets sont de styles modernes de couleurs gris, bleu et jaune.

b. l’offre 
L’assortiment est étroit et peu profond compte tenu de l’inexistence de stock.
Cela dit la diversification des...
tracking img