Acteurs de bonne foi '' la souffrance ''

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1756 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Dissertation :

La comédie est une pièce de théâtre dans laquelle les mœurs sont présentées d'une manière divertissante, c'est donc une lecture ou un moment plaisant pour le lecteur ou le spectateur. Par opposition, la souffrance est le fait de ressentir une douleur physique ou morale.
Pourtant ''la souffrance a du bon'' dit-on et Marivaux, écrivain et dramaturge du XVIIIème siècle,l'introduit dans son œuvre ''Les Acteurs de Bonne Foi''. Cette comédie a été jouée pour la première fois en 1748. Elle parle d'une pièce de théâtre orchestrée par un valet appelé Merlin en l'honneur des noces de son maître. L'intérêt de la pièce repose principalement sur un jeu qu'entretient Marivaux avec son lecteur grâce à la mise en abyme.
Cet auteur est donc qualifié de ''Marivaux-le-cruel'' parJean Vilar, cette désignation montre une personne prenant un certain plaisir à faire souffrir les personnages.
On se demande donc à quel point la souffrance des personnages dans la comédie de Marivaux, corrige les mœurs.
Après avoir montré l'importance de la souffrance pour la correction des mœurs dans la comédie, il s'agira d'expliquer les autres moyens existants, pour enfin rappeler que lacruauté employée par Marivaux n'est pas un but en soit et qu'elle présente des limites.

Tout d'abord, la souffrance est indispensable à la correction effectuée dans la comédie.
Les personnages, en bousculant leurs habitudes, rompent un certain ordre établi, déstabilisent et mettent à l'épreuve leurs entourages .
A la scène 1, Eraste veut déstabiliser Merlin en doutant de ses capacités àmonter une pièce de théâtre. Il lui demande si la comédie sera divertissante et s'il a assez d'esprit pour faire quelque chose de passable. Eraste essaye donc de mettre la pression à Merlin afin que la pièce qu'il prépare pour son mariage soit excellente.
A la scène 10 , Madame Amelin , décide brusquement de remplacer le mariage d'Eraste et d'Angélique par celui d' Araminte et son neveu car MadameArgante refuse de se laisser distraire par la pièce orchestrée de Merlin. Ainsi, Madame Amelin déstabilise Madame Argante avec ce soudain changement. Elle lui dit qu'elle préfère en rester là , car le dégoût qu'elle éprouve pour ce divertissement l'a fait réfléchir , elle lui explique son engagement avec Araminte pour le mariage de son neveu.
A la scène 4 et 12, de la même manière, Colette etMerlin mettent à l'épreuve l'amour de Blaise et Lisette , leurs amants respectifs , en provoquant une jalousie. Ils leur font croire que des sentiments amoureux naissent entre eux pour tester l'amour de leurs conjoints. Colette prononce ''J'attendrais Monsieur Merlin , faites vite.''
Plus tard dans la scène 4 , Lisette refuse que Merlin baise la main de Colette dans la pièce puis Blaise supplieLisette , par jalousie, d'insister. Ce jeu de séduction entre Merlin et Colette s'accentue à la scène 12. Colette énonce : '' Oui, mais je ne veux pas qu'il me laisse, moi; je veux qu'il me garde'' en désignant Merlin et celui-ci la complimente en la qualifiant de ''si jolie'' , il ajoute qu'il n'a donc pu résister à sa beauté.
La souffrance mène donc à l'évolution des personnages , ils sontdévalorisés et angoissés par leurs prochains. Colette, en ne montrant dans la pièce aucune importance à Blaise , le dévalorise comme dans la scène 12 où elle le persuade de son amour pour Merlin.
'' Il braira tant qu'on voudra , mais c'est là tout ''. Le verbe ''braira'' l'assimile à un animal et renforce la moquerie de sa compagne.

Cette souffrance laisse donc part à une vérité chez lespersonnages , on peut découvrir leurs sentiments amoureux , leur vraie nature , leurs conditions.
La souffrance engendrée par Blaise entraîne une jalousie qui prouve les sentiments et l'amour fort qu'il ressent pour Colette, on peut le voir à la scène 2 où il veut que la relation de Colette et de Merlin reste uniquement dans la pièce. Il affirme : ''Oui , mais si ce que j'allons jouer allait être...
tracking img