Adam smith et la division du travail

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3832 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Adam Smith et la division du travail.


Adam Smith (1723-1790) est un philosophe et économiste écossais du siècle des Lumières. Il est connu dans l’histoire comme le père fondateur de la science économique moderne. En 1776, il publie son œuvre principale intitulée Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations, titre souvent abrégé en Richesse des nations. C’est l’un destextes fondateurs du libéralisme économique. Beaucoup d’économistes on considéré cette œuvre comme le premier livres d’économie. Dans ce livre, il situe la division du travail comme génératrice d’un processus de croissance basé sur la hausse de la productivité et le développement des échanges. En effet, si au sens large la division du travail correspond à une simple répartition des taches entre lesindividus, elle signifie, dans un sens plus précis une décomposition du processus de production en de nombreuses taches partielles, cette décomposition devant permettre une plus grande efficacité. Si la division du travail est connue pour le gain de temps et la hausse de la productivité elle n’en est pas moins responsable des progrès techniques qui vont découler de la division des taches entre lesindividus, chaque outil de travail va être perfectionné pour être plus rapide et performant. La perfection de plusieurs outils est plus facile à faire que de perfectionner une énorme machine.

Elève particulièrement brillant et fils d’une famille aisé (le père, mort avant la naissance de l’enfant était commissaire des douanes poste important dans la société), on l’envoie étudier à Glasgow alorsqu’il n’est âgé que de quatorze ans. Il se passionnera d’abord pour les Mathématiques domaines dans lequel il excelle. Il se tournera ensuite vers la philosophie. Il reçoit l’enseignement de Francis Hutcheson, Professeur de philosophie moral à l’université de Glasgow (annexes 1) qui va lui inculquer les principes de la philosophie Ecossaise. Cet enseignement va considérablement influencer lesécrits d’Adam Smith. C’est à l’université d’Oxford qu’Adam Smith finira ses études à l’âge de 17 ans. En 1751 il reçoit le prix de la chaire de logique qu’il échangera en 1752 pour celui de la philosophie moral. Il devient donc professeur de philosophie moral, remplaçant ainsi son père spirituel, le professeur Hutcheson.
Son enseignement est de qualité et son succès retentit jusqu’en Europe. Ilreçoit des élèves venant d’Europe (notamment ceux de voltaire) ou de Russie.
En 1754 il forme avec son ami David Hume, qui est également l’un des inspirateurs d’Adam Smith, la société d’Edimbourg pour encourager les arts, les sciences, l’industrie et l’agriculture en Ecosse.
En 1759, il publie son premier ouvrage sur La Théorie des sentiments moraux. Cette œuvre va lui permettre de voyager en Europeet ainsi d’observer le fonctionnement ou les avancements économiques, culturels des autres pays.
C’est au retour de ces voyages en 1766 qu’Adam Smith se consacre à son œuvre majeur. Dix ans plus tard apparaît Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations. Ce livre influence la politique économique de l'Angleterre de manière majeure, Il déclasse ainsi les auteurs français,jusqu'ici maître du champ économique, et est considéré comme le « père de l'économie politique » (Nom qui lui est encore attribué au XXI siècle). C'est la première fois qu'on applique à l'économie politique les procédés de l'enquête scientifique, ou mieux qu'on tente d'en faire une science spécifique. En 1777 Adam Smith devient tout comme son père, commissaire des douanes. Près de dix ans plus tard ilparait fatiguer et subis de nombreux malaises qui se solderont par une paralysie en 1786. En 1787 il est nommé recteur de l’université de Glasgow, sa faiblesse est telle qu’il ne peut prononcer son discours d’installation. Il décèdera trois ans plus tard, le 17 juillet 1790.
Durant sa vie et après sa mort, ses œuvres ont reçut des critiques divergentes. En effet, si certains penseurs le...
tracking img