Adam smith, la richesse des nations

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (763 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
ADAM SMITH (1723-1790) La richesse des nations.

I) La pensée de Smith1) Présentation de l'auteur et se place dans la pensée économique :

Ecossé, à base philosophique, il s'est interrogé sur la place des passions dans les comportements humains « Dessentiments moraux » 1759.Contre les mercantilistes et les physiocrates. Pour les mercantiles, la richesse des nations provient du commerce donc des échanges extérieurs. Ils sont favorables à l'interventionde l'état pour mettre en œuvre une politique protectionniste. En favorisant les exportations. Smith s'élève contre cette pensée et va prôner le libre échange. Pour les physiocrates, la richesse desnations provient de l'agriculture, Quesnay c'est le premier des physiocrates qu'a eu l'approche de la vision macroéconomique de la production. Smith lui critique dans la mesure de la richesse desnations proviennent du travail. Smith est considéré comme le fondateur du libéralisme moderne de la richesse des nations 1776. En favorisant les exportations. Smith s'élève contre cette pensée et vaprôner le libre échange. Pour les physiocrates, la richesse des nations provient de l'agriculture, Quesnay c'est le premier des physiocrates qu'a eu l'approche de la vision macroéconomique de laproduction. Smith lui critique dans la mesure de la richesse des nations proviennent du travail. Smith est considéré comme le fondateur du libéralisme moderne de la richesse des nations 1776.

Ladivision du travail. La véritable richesse des nations provient du travail et notamment de la division du travail. Chez Smith la division du travail = 3 dimensions.

la division technique dutravail au niveau de l'entreprise, comment est partagé la production d'un bien ou plusieurs tâches ? La division sociale du travail, cela correspond aux différents métiers qu'existent. La division...
tracking img