Adam smith

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1651 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 janvier 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
TES : Contrôle le 12/01/2010 EDS 1 Heure
Lycée Marcel Rudloff

THÈME DU PROGRAMME :
Division du travail et extension des marchés, Adam Smith

DOCUMENT 1 :

« Il ne faut pas oublier que le perfectionnement de l'activité artisanale et manufacturière repose entièrement sur la division du travail et que c'est l'étendue du marché, ainsi qu'onl'a montré, qui fixe le degré de division du travail et que l'on peut introduire dans quelque fabrication que ce soit. Or l'immensité de l'Empire de Chine, la multitude de ses habitants, la variété de ses climats, et donc de ses cultures dans ses différentes provinces, la facilité des transports par voies d'eau reliant la plupart d'entre elles, donnent au marché intérieur de la Chine une étenduetelle qu'il offre à lui seul un soutien suffisant à de très grandes manufactures et autorise donc une division du travail très poussée. Il se pourrait bien que le marché intérieur chinois fût presque aussi vaste que le marché de tous les pays européens réunis. Cependant, un commerce avec l'étranger plus étendu (surtout s'il utilisait pour une part substantielle des navires chinois), en ajoutant àce vaste marché intérieur les marchés extérieurs de tous les autres pays du monde, ne manquerait pas de stimuler considérablement les manufactures chinoises et d'en améliorer grandement la puissance productive manufacturière ».
A. Smith, Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations, 1776.

DOCUMENT 2 :

Peu de nations ont changé aussi vite – et de façon aussispectaculaire – que la Chine depuis les années 1970. Libéralisant radicalement son économie, le pays le plus peuplé au monde a abandonné l'exportation de produits de bas de gamme au profit de produits de haute technologie, tout en favorisant un secteur privé dynamique et en ayant attiré plus de 53 milliards de dollars d'investissements direct à l'étranger. Le pays s'est transformé en une véritablemachine à exporter : le total des exportations du pays a été multiplié par huit entre 1990 et 2003 [...]. La part de la Chine dans les exportations mondiales a atteint 6% en 2003 contre 3,9% en 2000. En 2003, la Chine représentait 16% de la croissance économique mondiale, se classant deuxième derrière les États-Unis.
D. Hale & L. Hugues-Hale, «Le formidable essor économique de la Chine»,
Problèmeséconomiques n° 2.846, 3 mars 2004.

Questions :
1. À partir de vos connaissances et du document 1, vous expliquerez les conséquences de la division du travail selon Adam Smith. (9 points)
2. Expliquez la phrase soulignée. (document 1) (6 points)
3. En quoi l'évolution récente de l'économie chinoise présentée dans le document 2 confirme-t-elle l'analyse d'Adam Smith ? (5 points)1. À partir de vos connaissances et du document 1, vous expliquerez les conséquences de la division du travail selon Adam Smith.
Rappel de méthode : introduction à l’on dit pourquoi Smith se pose cette question ; définition principale des termes ; puis explication à partir du cours et de l’utilisation de citations.
Adam Smith est un économiste écossais né en 1723 et décédé en 1790. Après unecarrière de philosophe, il devient précepteur et son voyage à Paris lui permet de rencontrer les premiers économistes de l’époque, c'est-à-dire les physiocrates Turgot et Quesnay. Dans les mêmes années 1760-1770, il observe de lui-même les transformations économiques qui affleurent en France mais surtout au Royaume-Uni. Il se demanda : quelle est la source de la croissance économique et quel est lerôle de la division du travail dans ce phénomène ?
Pour Adam Smith, la division du travail recouvre deux phénomènes différents. On constate dans la Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations deux formes – deux niveaux – de division du travail (DT), d’une part une division technique du travail (DTT) et d’autre part une division sociale du travail (DST). La DTT est un type...
tracking img