Adecco : son fonctionnement

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 30 (7433 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Table des matières

Sommaire3
I. Secteur d’activité5
A. L’intérim : une relation tripartite5
B. Les forces en présence5
C. Les aspects légaux6
II. Présentation de l’entreprise6
Adecco en bref6
Le groupe Adecco7
Les engagements d’Adecco7
L’agence au sein du réseau Adecco8
Structure d’une agence9
Analyse SWOT9
III. L’agence Adecco Professionnels11
A. Une agencespécialisée et sectorielle11
B. Les métiers délégués11
C. Fonctionnement de l’agence12
D. La situation de départ12
IV. Les missions réalisées12
A. La fonction commerciale12
a. Rôle du commercial12
b. Objectifs13
c. Bilan13
B. La fonction recrutement14
a. L’importance du recrutement14
b. La prise de commande14
c. Le sourcing14
d. La proposition decandidat16
e. Le suivi17
f. Bilan17
C. La fonction de gestion18
a. Le contrôle URSSAF18
b. Le relevé d’heures18
c. Les acomptes18
D. L’agence au quotidien19
a. La gestion des passages19
b. L’accueil téléphonique19
c. Le tableau des commandes19
V. LES APPORTS DE CE STAGE20
A. Le monde de l’intérim20
a. Un univers auparavant inconnu20
b. Ledroit en pratique20
B. Ressources humaines21
a. La logique du recruteur21
b. Les entretiens21
c. La gestion des conflits21
C. Le commercial22
d. La leçon du phoning22
e. La proposition commerciale22
f. La gestion des clients22
VI. CONCLUSION22

I. LE SECTEUR D’ACTIVITE

A. L’intérim : une relation tripartite
Le travail temporaire meten relation trois partis bien distincts. L’intérimaire, l’entreprise de travail temporaire (ETT) qui trouve et propose l’intérimaire et l’entreprise utilisatrice (EU) qui cherche une main d’œuvre temporaire.
Pour l’intérimaire, si cette situation n’est pas subie, il s’agit surtout d’un moyen de trouver du travail rapidement, de profiter des avantages procurés à la fin des missions, ainsi qu’unemanière de tester divers milieux et acquérir de l’expérience.
Pour l’EU ; le recours à l’intérim d’effectue souvent pour remplacer un salarié absent ou pour faire face à un surcroit de demande temporaire.
Adecco
Entre l’agence et l’entreprise utilisatrice s’établit une relation commerciale, » un contrat de mise à disposition ». En effet, l’agence vend les compétences de l’intérimaire. Larémunération se fait selon un coefficient proportionnel à la rareté du profil en question. Entre l’intérimaire et l’agence, c’est le droit du travail qui prévaut, l’ETT est l’employeur de l’intérimaire, c’est elle qui le paie, qui prend en charge l’accident de travail, la visite médicale, « un contrat de mission » se met en place. Entre l’intérimaire et l’entreprise, il n’y a aucun liencontractuel.
B. Les forces en présence
Quatre grands acteurs se partagent près de 60% des parts de marché du travail temporaire. Les leaders sont connus du grand public. Il s’agit d’Adecco, Manpower, Vediorbis et Adia.

C. Les aspects légaux
La limite des recours : le recours à l’intérim, pour les entreprises utilisatrices est très strictement limité ceci pour éviter tout abus. Trois grandesraisons sont légalement autorisées : l’accroissement temporaire d’activité, le remplacement de salarié temporairement absent et enfin les emplois temporaires par nature. L’intérim est aussi limité dans le temps, puisque pour un poste et une raison donnés, on ne peut avoir recours à l’intérim plus de 18 mois.
La loi de cohésion sociale : La loi Borloo dite de cohésion sociale permet depuis janvier2005 aux entreprises de travail temporaire d’adjoindre à leurs services le placement en CDI. Elles peuvent donc désormais jouer le rôle de cabinet de recrutement. De plus cette loi, ajoute deux nouveaux cas de recours au travail temporaire. Le recours est possible lorsqu’il vise à faciliter l’embauche sans emplois rencontrant des difficultés sociales particulières, ainsi que lorsque l’entreprise...
tracking img