Adm 1015 tn3

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3074 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
1- Décrivez la situation des femmes sur le marché du travail au Québec.

La montée spectaculaire de l’activité professionnelle des Québécoises depuis plusieurs années leur a permis de se rapprocher plus que jamais des Québécois. Entre 1999 et 2008, le taux d’emploi (proportion des personnes de 15 ans et plus en emploi) augmente de façon très marquée chez les femmes, notamment dans les groupessuivants : les 45-54 ans (+ 12,1 points), les 55 ans et plus (+ 11,0 points) , les 15-24 ans (+ 11,8 points), de 25 à 44 ans ayant au moins un enfant (+ 9,6 points) particulièrement celles ayant des enfants d’âge scolaire (+ 12,1 points)

En conséquence, l’écart femmes-hommes se réduit considérablement sur la période, même en tenant compte des responsabilités familiales.

L’augmentationde la participation des jeunes femmes (15-24 ans) au marché du travail s’est faite concurremment à une baisse notable de leur présence dans l’emploi à temps plein. Cette baisse est en grande partie attribuable à la combinaison travail-études. Toutefois, les 15-24 ans occupent davantage d’emplois syndiqués en 2008 qu’en 1999, et ce, autant chez les femmes que chez les hommes. Les travailleuses âgéesde 25 à 44 ans augmentent leur présence dans l’emploi à temps plein, ce qui leur permet de réduire l’écart avec les hommes. Par ailleurs, les emplois qu’elles détiennent en 2008 sont tout comme ceux des hommes, moins souvent peu qualifiés ou semi-qualifiés et plus fréquemment syndiqués qu’en 1999. De plus, ce groupe de travailleuses diminue de façon plus appréciable que les hommes. La présencedans des emplois offrant moins de 15 $ l’heure

En 2007, 69 % des femmes de 15 à 64 ans occupent un emploi, contre 41 % en 1976 et 62 % en 2001. L’écart entre les taux d’emploi féminin et masculin est passé de 35 points de pourcentage en 1976 à cinq points de pourcentage en 2007. La hausse du niveau de scolarité des femmes et la mise en place de conditions favorisant la conciliationtravail-famille (notamment les services de garde à contribution réduite et le Régime québécois d’assurance parentale) ont aidé les femmes à accroître leur présence sur le marché du travail. Cependant, en dépit de remontées notables, certains groupes de femmes sont toujours moins présents sur le marché du travail, et ce, tant par rapport aux hommes qu’à l’ensemble des femmes. Ainsi :

1- Les femmes faiblementscolarisées sont très peu présentes sur le marché du travail. En 2007, seulement 29 % des femmes possédant 8 années de scolarité ou moins occupent un emploi contre 46 % des hommes dont le niveau de scolarité est équivalent.

2- Les mères monoparentales ayant un enfant de moins de trois ans présentent un taux d’emploi inférieur à 50 %. En comparaison, en 2007, le taux d’emploi des mères dejeunes enfants dans une famille biparentale s’établit à 73 %.

3- Les femmes de 55 à 64 ans sont encore loin derrière. En 2007, leur taux d’emploi n’est que de 44 %, soit 12 points de pourcentage sous le taux d’emploi des hommes du même âge.

4- Les immigrantes, même très scolarisées, intègrent moins le marché du travail. En 2006, le taux d’emploi des immigrantes arrivées depuis cinq ans oumoins était de 46 %, soit plus de 15 points de pourcentage de moins que celui des immigrants très récents (62 %). Malgré leur diplôme universitaire, les immigrantes affichent un taux d’emploi notablement inférieur à celui des hommes 5%. En 2006, le taux d’emploi de l’ensemble des immigrantes possédant un baccalauréat ou un diplôme d’études supérieures était de 66 %, contre 76 % chez les hommes.

5-Les femmes appartenant à des minorités visibles présentent un taux d’emploi peu élevé. En 2006, 55 % des femmes issues d’une minorité visible occupaient un emploi, alors que cette proportion était de 67 % chez les hommes.

6- Les femmes autochtones sont peu présentes sur le marché du travail. En 2006, 54 % des femmes autochtones occupaient un emploi, un taux inférieur à celui des autres...
tracking img