Adolf le surhomme jonh hearrtfield

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1274 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
salutHelmut Herzfeld, dit John Heartfield. (Berlin-Schmargendorf, 19 juin 1891 - Berlin, 26 avril 1968)

Artiste allemand, d'abord peintre, puis photographe. Ses photomontages, dont il est le précurseur avec George Grosz, dénoncent violemment le nazisme. Attiré très tôt par le marxisme, il se lie d'amitié avec George Grosz, qui l'introduit dans le mouvement dadaïste en 1918. Quelque temps aprèsla Foire Internationale Dada de 1920, il crée ses premiers photomontages, activité qu'il préférera finalement à la peinture. Membre du Parti communiste d'Allemagne, Heartfield devient le principal auteur d'affiches "modernes" attaquant et dénonçant la montée du nazisme. Il collabore avec le journal ouvrier Arbeiter Illustrierte Zeitung (A.I.Z.) en 1930, dont il illustre les couvertures. Laviolence émanant de ses photomontages fera dire à Louis Aragon que Heartfield "est le prototype et le modèle de l’artiste antifasciste". Il se réfugie en Pologne dès 1933, après l'accession d'Adolf Hitler à la chancellerie de la République de Weimar.Avant l'invasion de la Pologne, Heartfield fuit vers l'Angleterre où il restera de 1938 à 1949. Il rentrera à Berlin-Est en RDA en 1950 et continuera saproduction d'affiches et de décor pour le Berliner Ensemble et pour le Deutsches Theater jusqu'à sa mort en 1968. Le 30 juin 1998, le groupe System Of A Down ( hypnotisia ) reprend une de ses oeuvres comme pochette d'album. Cette oeuvre a été créé pour le Parti communiste d'Allemagne sous le Troisième Reich. Le texte original de l'affiche est : « 5 doigts sont une main ! Avec ces 5, attrapons nosennemis ».
Sommaire
[masquer]

* 1 Biographie
o 1.1 Son enfance
o 1.2 Son apprentissage
o 1.3 Editeur
o 1.4 Ses créations artistiques dadaïstes
o 1.5 Le maître du photomontage
o 1.6 Ses activités pendant l'exil
o 1.7 Membre de l'académie des arts à Berlin-Est
* 2 Liens externes

Biographie
Son enfanceHelmut Herzfeld est l'aîné d'une famille de 3 enfants, dont le père, écrivain, se nomme Franz Herzfeld et la mère Alice Herzfeld. En 1895, son père est condamné à l'emprisonnement. La famille déménage alors en Suisse et plus tard à Salzbourg en Autriche. En 1899, ses parents disparaissent en des circonstances qui, encore aujourd'hui ne sont pas totalement expliquées, abandonnant ainsi leurs enfants.Helmut et ses frères et sœurs sont recueillis par une famille d'accueil.
Son apprentissage

Helmut Herzfeld débute en 1905 une formation de libraire à Wiesbaden, à laquelle il ajoute des études d'arts appliqués à l'école de Munich de 1908 à 1911. Il travaille ensuite en 1912 en tant que graphiste publicitaire à Munich. Parce que ce travail ne lui suffisait pas pour vivre, il débute, la mêmeannée, des études d'arts et d'artisanat à l'école de Charlottenbourg. En 1915, il commence son service militaire et en automne de cette même année, fait la connaissance de George Grosz.
Editeur

A partir de 1916, il se fait officiellement appeler « John Heartfield ». À travers cela, il voulait protester contre le nationalisme dominant en Allemagne. Dans les années suivantes, il fonde encollaboration avec son frère Wieland Herzfeld l'édition Malik à Berlin. Son frère a également modifié son patronyme en ajoutant un "i" à Herzfeld...
Ses créations artistiques dadaïstes

De mai à juin, il met en forme la typographie des deux revues hebdomadaires « Neue Jugend » et « Kleine Grosz-Mappe ». En 1917, Heartfield élabora avec l'aide de George Grosz le dessin animé « Pierre à St Nazaire » pour la« Militärische Bildstelle » (organisme de prêts de films pour les militaires). Heartfield adhéra au Parti communiste lors de sa création le 31 décembre 1918. Il travailla ensuite régulièrement pour la Rote Fahne. À partir de 1919, il devient le protagoniste du mouvement dada à Berlin et devient connu sur la scène artistique pour être le « moteur du dada ». Puis suivent d'autres activités dans...
tracking img