Adolphe thiers "la monarchie de 1830"

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2247 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« La Monarchie de 1830 », Adolphe Thiers, 1831 (histoire du droit, 13/20)

« La République, mais vous l’avez. Elle déborde de tous côtés, Vous n’y échapperez pas. Il n’y a que le duc d’Orléans qui puisse nous tirez de là » annonce Adolphe Thiers le 29 juillet 1830, en engageant le duc sans son accord.

Adolphe Thiers, nait en 1797 et meurt et 1877, il étudie le droit et devient avocat ethomme de lettre. Il débarque à Paris en 1821 et s’exclame « à nous deux Paris ». Il fréquente alors les salons libéraux avec Talleyrand, La Fayette ou encore Laffitte, il devient journaliste au Constitutionnel il ne cautionne pas les actes de Charles X et s’exprime à son encontre « Gardons, le régime et changeons le roi ». Il fonde un nouveau journal : le National, où il dicte ses pensées favorable àune Charte nouvelle, ce qui arriva après les Trois Glorieuses (27, 28, 29 juillet 1830). Il démontre ensuite sa bienveillance à l’égard du Duc D’Orléans et lui donne son soutient politique.
La Charte de 1830 (acte unilatéral délivré par le bon vouloir du roi pour garantir des libertés à ses sujets), découle des évènements de 1815 lorsque Louis XVIII retrouve son trône de France auquel, selon laCharte « octroyée » de 1814, la « Divine Providence » l’a rappelé. La Monarchie restaurée est cependant différente de celle de l’Ancien Régime, dans le sens ou le roi à de large pouvoir mais les deux chambres mises en place votent les lois, c’est donc un régime représentatif et une monarchie constitutionnelle. La période des Cent-Jours vient mettre un frein à la Restauration, qui reprend néanmoinssa place par la suite. En effet, le 13 février 1820 avec l’assassinat du Duc de Berry l’avenir de la dynastie met un terme à la libéralisation du régime, les ultras (ultra-royaliste, personne très attachée au régime monarchique) s’imposent au gouvernement. Charles X est sacré en 1825 et il engage une politique de réaction (mouvement opposé à la Révolution) en surveillant la presse notamment.Charles X ne cède pas à la victoire des Libéraux aux élections de 1827 et nomme Polignac, un ultra, en 1829 en tant que premier ministre. En mars 1830, dans une adresse solennelle, 221 députés proclament leur fidélité à la Monarchie et à la Charte mais aussi leur méfiance à l’égard du gouvernement. Le roi dissout la Chambre, et continue ses excès d’autoritarisme en supprimant la liberté de la presseet en modifiant le régime électoral. S’en suive trois journées révolutionnaires que l’on nomme les Trois Glorieuses (27, 28 et 29 juillet 1830) qui achève Charles X politiquement parlant, il est contraint d’abdiquer. S’inspirant de la faiblesse du courant républicain, les libéraux proposent la couronne au Duc d’Orléans sous l’impulsion de Thiers et de Mignet. Le 7 aout 1830, Louis-Philippe Ierdevient roi « des Français par la grâce de Dieu et la volonté nationale. » et la Charte sera promulguée le 14 aout de la même année, après avoir été amandé par les deux Chambres le 7 aout. Thiers écrit son œuvre en 1831 dans un contexte de manifestations et d’agitation sociale (révolte des canuts en 1831).
L’intérêt de cet extrait de « la Monarchie de 1830 » est de montrer l’importance que confèrele peuple à Philippe d’Orléans, et à la position qu’il incarne. Thiers veut montrer l’importance d’une Charte qui lie le chef de l’Etat à son contenu et non pas une Charte qui est concédée par un roi qui ne prend pas partie de ses dispositions comme celle de 1814 sous Louis XVIII. Il est nécessaire de prouver que les prérogatives du roi ne sont présentes que par la volonté de la Nation et que cen’est pas une illusion. De plus cette nouvelle Charte doit amener le nouveau roi à accepté les changements de majorités et à concilier avec pour mener une politique conforme au souhait de la Nation ou en tout cas d’une partie de la Nation. Le texte montre que la Charte est une œuvre de compromis à laquelle Philippe d’Orléans doit se soumettre et gouverner en fonction des deux chambres admises : la...
tracking img