Affaire dreyfus divise la france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1108 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 septembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Question : Pourquoi et comment l’affaire Dreyfus divise-t-elle la société francaise ?

Dans une France où l’action politique parvenait à trouver le calme et l’apaisement, de nouveaux doutes se mirent à planer à cause de l’affaire Dreyfus. Commencé en 1894, ce scandale n’est pas comme les autres car, à l’étonnement de beaucoup, il a d’importantes répercussions sur la société française del’époque. Celles-ci ont lieu au niveau politique et social. L’affaire Dreyfus divisa l’opinion publique et entraîna une crise nationale.
Il serait intéressant de comprendre pourquoi de telles conséquences en ont découlées ainsi que comment et quelles étaient celle-ci. Nous étudierons donc dans un premier temps le contexte historique et l’histoire du colonel Dreyfus. Puis nous discuterons des différentesconséquences. Enfin nous analyserons tous les avantages ainsi que désavantages d’une telle confrontation d’opinion.

De 1870 à 1875, la France, en pleine restructuration grâce à une IIIème troisième république, est sous le contrôle d’un gouvernement provisoire dirigé par A.Thiers et MacMahon. En effet, il n’est alors pas question de structurer un gouvernement alors que les Allemands occupentencore certains territoires. En 1876, le président Mac-Mahon du parti tente de dissoudre l’assemblée afin de réduire le ombre de Républicain. Cela ne fonctionne pas et la France devient Républicaine. En 1879, Jules Grévy, devient président à son tour . Sous sa présidence, de nombreux changements se trament. En effet grâce au ministre Jules Ferry l’école devient obligatoire et laïque en 1881 et laliberté de la presse ainsi que celle des syndicats est proclamée en 1881 et 1884. La, très importante, loi de 1901 sur les associations engendre la création de partis comme celui du Parti républicain radical et radical-socialiste. C’esr la Belle Epoque. À cette époque, trois partis majeurs existent : les socialistes, les radicaux et les républicains. Les trois partis ont des principes biendifférents. La droite (Royalistes) prône des idées de nation, d’honneur et de raison d’état alors que la gauche (républicains, radicaux) met en avant des idées de justice, d’égalité et de vérité.
En 1898 la France entière est ébranlée par l’affaire Dreyfus, un officié juif injustement condamné pour espionnage au profit de l’Allemagne en 1894. Considéré par ses accusateurs comme un traître, AlfredDreyfus est défendu par certains intellectuels ( Emile Zola ) et par des hommes politiques ( le radical George Clemenceau)
En 1899,jugé une seconde fois, Dreyfus est de nouveau condamné mais avec des circonstances atténuantes puis gracié. Il est finalement réabilité en 1906.

L’affaire Dreyfus scandalise le peuple Français et réveille un antisémitisme profond bien caché. L'Affaire Dreyfus nourritdes ressentiments durables dans la société française. L’opinion publique restera diviser jusqu’au bout. De plus, en fonction des appartenances aux différents partis, les personnes sont considèrées comme «  Dreyfusardes » ou « anti-Dreyfusardes ». Comme précédemment expliqué, la droite, composée de royalistes ,nationalistes militaristes et autoritaires, anciens monarchistes, catholiques etprogressistes conservateurs, sont en faveur de l’armée , de la nation et de l’honneur. Les hommes de droite ont aussi connus pour leurs politiques anti-émmigration ainsi que leurs idées quelque peu antisémites..En revanche, les radicaux, républicains, socialistes qui prône l’égalité et la justice dénonce l’erreur scandaleuse commise lors de cette arrestation. Le camp Dreyfusard en place au premier rang deleurs valeurs politiques la défense des Droits de l'Homme, la justice, la laïcité et le respect des droits de la nation souveraine.
Si l’affaire Dreyfus met en jeu ces différents partis, le courant politique nationaliste s’exprime en priorité. Les leaders de ce courant sont Maurice Barres et Charles Maurras. Charles Maurras est d’ailleurs l’éditeur du journal extrêmiste de l’Action...
tracking img