Affaire poussin

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (611 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 février 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Economie résumé de l’article

Des propositions récentes d’amélioration qualitative des mesures de performance économique et de progrès social, il n’existe pas de mesure effective alternative quipermette de comparer les deux pays sur un horizon à long terme.

Les conclusions de ces dernières évolutions qui en ressortent peuvent être généralisées à d’autres pays tels que l’Allemagne ou leRoyaume Uni.
- On peut l’exprimer par une monnaie commune, le PIB/ Habitant américain est toujours supérieur a celui de la France.
- Il y a eu une première phase de convergence en 1930. Il y aensuite eu une cassure nette du PIB américain pendant la grande dépression. Il y a des donc des effets négatifs de la convergence pas seulement productifs.
- Enfin une longue phase deconvergence à la fin de la Seconde GM jusqu’en 1970 donc durant les Trente Glorieuses.

A partir de 1970, il y a un processus de rattrapage économique entre l’UE et les EU après le SGM.
Le PIB moyen d’unhabitant européen est de 25%, celui-ci reste inferieur à celui de l’américain.
Durant 20 ans, un écart constant à la faveur de taux de croissance similaire entre les deux pays. En 90, le taux decroissance du PIB / tête américain est supérieur à celui de l’Europe. Un décrochage se produit. Et pays moyen d’un européen est de 30% (< que celui américain).
Le décrochage de l’Europe est très voyant sion étudie le PIB (s’explique par la forte croissance de la population américaine du à la hausse démographique et de l’immigration).

Différentes théories du la différence de richesse entre l’Europeet les EU.

- Olivier Blanchard (2004) : Un différentiel par la préférence plus forte des Européens pour le loisir que le travail. (Ils préfèrent augmenter leur loisir. Donc la richesse desaméricains est > puisqu’ils travaillent plus).
- La place des nouvelles technologies (Augmentation de 1980 à 2000 des NT qui ont contribué au dynamisme éco américain plus forte qu’en E).
- La...