Affaires internationales

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1230 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
17/09/10
Affaires internationales

L’économie d’un monde global
Le management interculturel

LE MANAGEMENT INTERCULTUREL

L’identification et la prise en compte des différences interculturelles
- Les études menées par Geert HOFSTEDE
- La différenciation culturelle
- La prise en compte de la différenciation culturelle dans les relations d’affaires

L’identificationde la différenciation culturelle
Geert HOFSTEDE
- Psychologue néerlandais né en 1928. Il a été inspiré par le culturalisme.
- Approche de la culture basée sur la définition donnée par l’anthropologue américain Kluckhon (1905-1960 : étude sur les indiens Navajos)
o Tenta d’élaborer une théorie de la culture surtout dans le domaine des modèles culturels (pattems) et desvaleurs.
- « la culture est la manière de penser, de sentir et de réagir d’un groupe humain, surtout acquise et transmise par des symboles, et qui représente son identité spécifique : elle inclut les objet concrets produits par le groupe. Le cœur de la culture est constitué d’idées traditionnelles et des valeurs qui lui sont attachées ».

Les aspects différenciant (5) :
- De 1967 à1973, psychologue chez IBM, Greet Hofstede a collecté et analysé les données de plus de 100 000 personnes de 50 pays et 3 régions.

o La distance hiérarchique
▪ Acceptation de l’inégalité de pouvoir par celui qui est soumis
o Le contrôle de l’incertitude
▪ Degré de tolérance qu’une culture peut accepter face à l’inquiétude provoquéepar les évènements futurs

o L’individualisme et le communautarisme
▪ Degré de liberté d’un individu par rapport à un groupe
▪ Degré d’autonomie par rapport au groupe et aux normes sociales
▪ Plus ou moins grande solidarité du groupe
▪ Degré d’attachement aux valeurs communautaires
o La dimensionmasculine, féminine
▪ Société plutôt sensible à des facteurs émotionnels(féminin) ou factuel (masculin) et, d’autre part,
▪ Société organisée avec une séparation marquée (ou non) des rôles des deux sexes dans les tâches de la vie quotidienne
o L’orientation cout terme/moyen terme
▪ Hofstede associe le long terme aux valeurs dela vertu, et la vision à court terme à la vérité.
▪ Les valeurs associées au court terme sont le respect des traditions, satisfaire des obligations sociales
▪ Les valeurs associées à une vision à long terme (dite « vérité ») sont économie et persévérance

La prise en compte de la différenciation culturelle dans les relations d’affaires
La méthodologie del’enquête de Hofstede
Les controverses
Les résultats de l’étude de Hofstede
- Déclinaison en :
o Aspects
▪ Vêtements, body langage, et des gestes
o Comportement
▪ Protocole, lignes directrices
o Communication
▪ Salutation, présentation
o Ressources
▪ Livre, pagesweb,…

Recherche sur le rôle de la culture dans le travail
Postulat de base : l’hypothèse de la convergence (les années 60)
- L’application de principes universels de management tendrait à estomper puis à faire disparaitre les différences de management dans les pays
- Une culture mondiale, globale d’entreprise aurait raison des différences culturelles (histoire, religion, langue, etc.)La réalité des années 70
- L’hypothèse de la convergence s’est avérée fausse
- Les divergences ont tendance à s’accentuer plutôt qu’à disparaitre/le concept de nationalité devient important pour 3 raisons :
o D’ordre politique : nations = entité politique
o D’ordre sociologique : appartenance à une nation = grande valeur symbolique
o...
tracking img