Affiche rouge

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (436 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 20 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'affiche aurait été placardée au moment du procès des 23 membres du groupe Manouchian, affilié aux Main-d'œuvre immigrée. Pour Stéphane Courtois, Denis Peschanski et Adam Rayski, elle est placardéeavant l'ouverture du procès, entre le 10 et le 15 février 1944], mais pour Michel Wlassikoff, elle est placardée à partir du lendemain de l'exécution, le 22 février.
Pour Adam Rayski, l'existenced'un procès public, et l'allégation que les accusés auraient comparu dans une salle d'audience dans un grand hôtel parisien, est un « énorme mensonge de la propagande allemande et vichyssoise »
Lachronologie proposée par Philippe Ganier-Raymond est tout autre : pour lui la séance de photographies et de tournage cinématographique à partir de laquelle a été constituée l'affiche a eu lieu le matin du21 février et l'affiche est parue « un mois plus tard », c'est-à-dire « dans les premiers jours d'avril 1944 ». Mais cette chronologie est plus difficile à concilier avec la date du 11 février 1944,que l'Institut national de l'audiovisuel donne au document cinématographique « Deuil et appel à la répression après des attentats “terroristes”/ Obsèques de trois gardes du GMR », ainsi qu'avec lesparutions clandestines qui mentionnent explicitement l'affiche rouge relativement tôt : le no 14 de mars 1944 des Lettres françaises et le tract publié par l'Union des Juifs pour la Résistance etl'Entraide (UJRE) en mars 1944. Jean Anouilh affirme pour sa part s'être inspiré de l'événement pour écrire son Antigone, créée au théâtre de l'Atelier le 4 février 1944, mais il semble — s'il fait bienréférence à l'Affiche rouge — qu'il commette a posteriori une erreur de chronologie, certaines sources indiquant que l'essentiel de la pièce avait été écrit dès 1942, suite à l'« affaire Paul Collette ».L'éditeur de l'affiche, non mentionné explicitement sur celle-ci, serait, d'après Michel Wlassikoff, le Centre d'études antibolcheviques ou CEA, affilié au CAA (Comité d'action anti bolchévique)...
tracking img