Affrontmetn des blocs

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 25 (6019 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Cours

Histoire
L, ES, S

La formation du bloc de l’Ouest
Redoutant que la misère de l’Europe en ruine ne fasse le succès du communisme, les États-Unis accroissent leur aide économique.

Loi prêt-bail : votée en 1941 aux États-Unis, elle accordait des crédits aux ennemis de l’Allemagne et du Japon (donc à l’URSS) ; elle cesse en 1945. AMGOT : Allied Military Government for OccupiedTerritories (Gouvernement militaire allié pour les territoires occupés) Attention ! Ne confondez pas « rideau de fer » et mur de Berlin. Le premier est une métaphore utilisée par Churchill en 1946, le second, bien réel, a été édifié en 1961.

L’écrasante supériorité américaine
• Les États-Unis connaissent une croissance spectaculaire qui les met en position de force alors que les Alliés qui se sontendettés auprès d’eux pour financer la guerre (loi « prêt-bail »*) se trouvent en position de faiblesse. • Grâce à L’AMGOT* ils ont le pouvoir d’administrer les pays libérés, mais ils n’imposent pas brutalement leurs vues. • Grâce au FMI et à la force du dollar , ils peuvent imposer leur système économique.

L’opposition au communisme
D’abord affirmée par le Royaume-Uni, cette opposition estconfirmée par les États-Unis. • Le discours de Fulton prononcé par Churchill en mars 1946 est le premier événement qui annonce l’opposition entre l’Ouest et l’Est : un « rideau de fer , de la Baltique à Trieste » divise désormais l’Europe en deux. • Le premier affrontement a lieu en Grèce où les Britanniques n’arrivent plus à soutenir les monarchistes opposés aux communistes (soutenus par l’URSS); les États-Unis décident donc de prendre la relève : une aide financière est tout de suite accordée à la Grèce et à la Turquie. • La doctrine de « l’endiguement » (containment) énoncée par Truman le 12 mars 1947 marque le début de la prise de position des ÉtatsUnis : l’URSS doit rester dans les limites qui sont les siennes, le communisme doit cesser de progresser. Les États-Unis s’engagent à «porter le fardeau » de la lutte contre le communisme et à accorder leur aide aux pays qui en font autant.

L’affrontement des blocs depuis 1945

1/17

B@c en Ligne

© NATHAN, 1998 - Atout Bac, Histoire, Term. L-ES-S (A.-M. Lelorrain).

1947, la rupture
OECE : Organisation européenne de coopération économique, créée par les Européens pour distribuer l’aide des États-Unis ; elleregroupe 16 États en 1948. 12 milliards de dollars seront distribués entre 1948 et 1952, dont 26 % au Royaume-Uni et 20 % à la France. Kominform : « bureau d’information » communiste créé par l’URSS et qui lui permet en fait d’intervenir dans les affaires des « partis frères » (y compris ceux de France et d’Italie). PCUS : Parti communiste d’Union soviétique

La Grande Alliance brisée, chaque Grandutilise ses meilleures armes pour accroître son influence.

À l’Ouest : l’arme économique des États-Unis
Pour les États-Unis, la misère de l’Europe et la crise sociale qui en résulte font le jeu du communisme. • Le plan Marshall est annoncé le 5 juin 1947. C’est un plan financier de relèvement économique de l’Europe (voté en 1948). • Les effets : – les États-Unis ont trouvé un moyen dereconvertir leur industrie de guerre et un débouché pour leur surcapacité industrielle (les Européens vont acheter des biens américains) ; – les pays qui acceptent l’aide américaine se regroupent dans l’OECE * ; – la rupture avec l’URSS est confirmée : le 12 juillet 1947, Staline refuse l’aide financière des États-Unis, au nom de l’indépendance des pays de l’Est ; il oblige la Pologne et laTchécoslovaquie à en faire autant.

À l’Est : l’arme idéologique de l’URSS
Pour l’URSS, il faut trouver une parade à la force attractive du plan Marshall. Le 5 octobre 1947 : • Le Kominfor m* est créé. Il fédère les par tis communistes autour de l’URSS ; • Jdanov, secrétaire du PCUS*, chargé de la culture et de la propagande de l’URSS, énonce la théorie des « camps » : le bloc socialiste, défini comme «...
tracking img