Afghanistan pourquoi une presence militaire ? l’armee francaise doit-elle rester ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1619 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
AFGHANISTAN
POURQUOI UNE PRESENCE MILITAIRE ? L’ARMEE FRANCAISE DOIT-ELLE RESTER ?

I- Les origines du conflit

1. La guerre civile
Pendant les années quatre-vingt, un pays situé en Asie orientale entre l’Iran à l’ouest et le Pakistan à l’est : l’Afghanistan est occupé par l’URSS dans le cadre de la Guerre Froide. La population locale refuse l’envahissement et est aidé par les Etats-Unis,qui leur fournissent des armes, de l’argent et une formation de la CIA pour faire face à l’occupant plus puissant.
Après le retrait de l’armée soviétique en 1989, une guerre civile éclate entre les anciens combattants qui veulent le pouvoir instauré par le gouvernement central : ce sont les talibans. Les talibans mènent alors une guerre psychologique à l’encontre de tous ceux que n’adhèrent pasà leur conception de la vie et qui n’appliquent pas les lois de la Charia, cad l’interprétation extrémiste du Coran. L’OTAN souhaite alors rétablir l’ordre et faire disparaître les activités terroristes alors que les talibans accumulent les prises d’otages, les attentats et autres actions terroristes.
Les moudjahiddin non taliban ainsi que d'autres groupes résistants avaient créé une coalitionconnue sous le nom d'Alliance du Nord, laquelle ne contrôlait plus en 2001 que la partie nord du pays.

2. Les attentats du 11 septembre
Le 9 septembre 2001, soit deux jours avant les attentats perpétrés aux États-Unis, le chef de l'Alliance est assassiné.
Le 11 septembre, détournés par des commandos suicides, quatre avions de ligne américains s'écrasent sur les tours jumelles du World TradeCenter à New York, sur le Pentagone à Washington, et en Pennsylvanie faisant plus de 3 000 victimes.[PHOTOS] Ces attaques terroristes lancées contre les États-Unis, dont la responsabilité est attribuée à Oussama Ben Laden, constituent le plus sanglant attentat de l'histoire de ce pays.
Le président G. W. Bush lance immédiatement un ultimatum aux talibans, les enjoignant de livrer, dans les plusbrefs délais, Oussama Ben Laden et Mohammad Omar, chef des talibans et de l’Afghanistan de 1996 à 2001 dans les plus brefs délais.
Deux jours après les attentats, le 13 septembre 2001, le président des États-Unis George W. Bush demande au régime des talibans l'extradition hors d'Afghanistan du chef d'Al-Qaïda Oussama Ben Laden, désigné comme principal responsable des attaques sur New York etWashington. Ces derniers refusent.

3. L’opération « Liberté immuable »
« Nous avons ouvert un nouveau front dans notre guerre contre le terrorisme ». Par ces mots, le porte-parole de la Maison-Blanche annonce le dimanche 7 octobre 2001, le début de l’opération « Liberté immuable » avec l’aide de l’Alliance du nord, groupe opposé au régime des talibans et du Royaume Uni. Suivent bientôt d’autresnations occidentales dont la France. En quelques mois le régime des talibans est renversé.
De 2001 à 2003, s’entreprend le processus de Bonn. Suite à la libération de Kaboul (anciennement aux talibans) s’ouvre une conférence inter-afghane à Bonn destinée à organiser la période qui fait suite au régime des talibans. Des accords sont ainsi signés prévoyant entre autre la création d'un gouvernementintérimaire sous la direction d'un proche des Etats-Unis… Ce processus a pour but de redresser le pays après la chute des talibans.
Dans les provinces du Sud, où ils bénéficient de solidarités religieuses et tribales fortes, les talibans reviennent en force et multiplient les opérations de guérilla malgré la présence de 30 000 soldats étrangers sur le sol afghan. Ils souhaitent de ce fait reprendrela direction du pays et combattre l’attaquant.

II- L’armée française doit-elle rester ?

- L’armée française doit-elle rester ?
Doit-on rapatrier les troupes, éviter de nouveaux morts ? Ou bien doit-on rester sur place, finir le travail en quelque sorte et empêcher les Talibans de revenir au pouvoir ?
Cette question a fait l’objet d’un sondage ( 1008 personnes) , dont les résultats...
tracking img