Afrqiues noires, roland pourthier

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2601 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 26 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Afriques noires, Roland Pourthier
L’ensemble sous-continental de l’Afrique subsaharienne (ASS) est composé de 48 Etats. Peuplement noir : dénominateur commun. Diversité des paysages, des sociétés, des techniques d’exploitation du milieu, des expériences historiques, des cultures locales, des dynamiques de mondialisation inégalement actives : 829 millions d’habitants actuellement. La plupart deces pays sont les plus pauvres du monde. Pauvreté persistante, dégradations de l’environnement, instabilité politique, guerres civiles, famines, sida. Nature, climats, histoire et séquelles du colonialisme sont accusés. Mais des faux a priori sur cet espace. Sédiments d’une modernité déposée par l’Europe qui posa cependant des blessures à panser. Diffusion des modèles exogènes de progrès,ambivalence avec la domination politique.
I) Un continent en crise ?
Crise lourde, tenace : aboutit à « l’afro-pessimisme ». Sécheresse (Sahel ou Ethiopie), guerre et ses misères, famine, déplacements de populations, sida ; et méconnaissance des pays, il a fallu attendre un génocide pour faire connaître le Rwanda. Nature rude, luxuriante, abritant une faune extraordinaire. Avènement de l’Afrique duSud avec Mandela. Mais ce n’est ni un lieu de violences tribales, ni un zoo grandeur nature. Mutations s’accélérant mais ses manifestations brutales masquent les dynamiques les plus profondes. René Dumont se demande « où va l’Afrique » car la violence inquiète. Il est des analyses désespérantes. Mais ce continent deux fois et demi plus grand que l’Europe est pluriel.
* Un continent, desAfriques
Le Sahara constitue une barrière même s’il n’entrava jamais ses relations transfrontalières. Jusqu’à l’arrivée des européens, l’ASS ignora l’écriture et la roue ; tous utilisaient par exemple la houe, excepté l’Ethiopie. 24 271 000 km2. Mauritanie et Soudan marginales du fait de leur position ; de même que l’Afrique du Sud multiraciale. Sinon population surtout noire. Diversité de paysages,entre tropiques du Cancer et Capricorne : toute la gamme des climats tropicaux, et au cap de Bonne-Espérance climat tempéré. Diversité également humaine : ethnies, cultures, coutumes, langues, croyances, expressions artistiques : Afrique plurielle en mouvement. Urbanisation accélérée. Confrontation entre tradition et modernité. Différenciation des milieux : Afrique sèche, humide, fraîche d’altitude.Transformations économiques privilégiant espaces humides et terres fraîches. Le cadre étatique constitue le paramètre premier de la diversité des Afriques. Etats en moyenne très vastes (564 00 km2, le double de la moyenne européenne), neuf d’entre eux font plus d’un million de km2. La carte politique n’a pas bougé depuis les dernières décolonisations (Namibie et Erythrée début années 90).Fractionnement territorial : pays du Commonwealth (anglophone) et de la Francophonie, également la zone lusophone. Parfois plusieurs langues officielles mais européenne permet l’ouverture extérieure (Kenya et Madagascar). Organisations régionales pour dépasser les clivages hérités de la colonisation : Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO créé en 1975). Unions économiques etdouanières en Afrique Australe (Southern African Development Community ou SADC), autour de l’ Afrique du Sud comme pôle de développement. 7 sous-ensembles géographiques : Afrique Occidentale (sécheresse, enclavement des pays de l’intérieur, et pays côtiers plus prospère), Afrique Centrale (forêts, sous-peuplement, économies pétrolières et minières, ensemble francophone), Afrique Orientale (culturesafricaines, arabo-musulmanes, indiennes et européennes), Afrique du Nord-Est (espaces tumultueux, enjeux territoriaux cf. Somalie), Afrique australe (vaste ensemble autour du pays de Mandela, bien que guerres civiles comme en Angola), et les îles de l’océan Indien (origine partiellement indonésiennes).
* La crise ou les crises ?
Crise durable et globale : écologique, étatique, locale…...
tracking img