Agrotourisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3172 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
I –Définition de l’agrotourisme :

L'agrotourisme est une activité touristique complémentaire à l'agriculture ayant lieu sur une exploitation agricole. Il met en relation des producteurs agricoles avec des touristes ou des excursionnistes, permettant à ces derniers de découvrir le milieu agricole, l'agriculture et sa production par l'accueil et l'information que leur réserve leur hôte.

II-Rôle culturel et sociologique de l’agritourisme

Le paradoxe du tourisme de masse, notamment celui axé sur l’exotisme, est qu’il aiguise la curiosité des touristes pour une approche dissymétrique de l’altérité où l’autochtone est de plus en plus enfermé dans sa posture d’étranger le plus dissemblable possible. La connaissance de l’autre repose essentiellement sur sa différence qui est tenue àdistance par les guides et les organisateurs.
Le tourisme de masse se limite à une relation de spectacle entre le visiteur qui est invité à voir le visité réduit au rôle d’acteur prescrit par le tour opérateur. Parfois on le déguise, on l’habille comme ses ancêtres et on lui fait apprendre le patois. Le tourisme de masse consiste à permettre au touriste une vision panoramique d’un monde qu’il necomprend pas; cette incompréhension est entretenue comme marque de qualité du service. Plus le touriste voit de l’inhabituel, plus il est satisfait, plaçant l’incompréhension au centre de la qualité du service. Face à ces effets pervers, l’agritourisme peut être perçu comme une alternative permettant de rencontrer et de vivre avec les autochtones dans une relation d’échange culturel. L’agritourismetente l’interrelation entre des individus différents, ruraux et urbains, dans un contexte d’intimité qui favorise l’intercompréhension. C’est dans l’approche de la différence, mais aussi du m ê m e, que l’agritourisme permet l’ouverture de l’interconnaissance dans cet espace vacant qui n’est pas un aménagement spécifique, mais le lieu de vie du visité. L’agritourisme tente de rehausser l’altérité enfaisant vivre le visiteur dans la permanence quotidienne du visité, comblant en partie cette quête de l’altérité véritable tout en l’extrayant des représentations stéréotypées.
L’agritourisme développe le capital social et les réseaux humains entre personnes appartenant à des catégories sociales et à des territoires différents. Il est en rupture avec le tourisme de masse qui conservel’homogénéité des groupes sociaux: tourisme du troisième âge (les vieux avec les vieux), tourisme de sélection sociale par ses différentes gammes de produits répartis selon les différences de coût (les riches avec les riches, les plus pauvres avec les plus pauvres). L’agritourisme étant accessible
financièrement au plus grand nombre, il permet de désenclaver les classes sociales: village de vacances, campingmunicipal d’un côté et hôtel trois étoiles de l’autre.
L’activité touristique artisanale de l’agritourisme nous paraît entrer dans le cadre de l’économie solidaire car la conception solidaire qui peut être résumée par l’expression «être avec les autres» s’enchâsse dans une activité marchande où le service de l’hébergement contre rétribution ne s’accompagne pas, comme dans la plupart des servicesmarchands, d’une relation anonyme entre le vendeur et le client médiatisé par des intermédiaires professionnels. Le fait d’avoir un service marchand qui, en plus du bien d’échange, procure une rencontre entre des personnes socialement hétérogènes et au sein d’un espace intime qu’est l’espace domestique, nous semble relever d’un produit marchand dont la caractéristique va au-delà du développementmoderne du marché de masse marqué par la seule reconnaissance taylorienne du caractère professionnel du service: discrétion silencieuse de la femme de ménage, gentillesse de la serveuse, compétence du cuisinier, prévenance du guide, drôlerie de
l’animateur, beauté corporelle de l’hôtesse d’accueil, etc.

III -Les effets positifs de l’agritourisme :

Le tourisme de masse contribue à...
tracking img