Agrumes

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4415 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 juillet 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LES AGRUMES

Importance des agrumes au Gharb (38 )
 
Dans la région du Gharb, le secteur des agrumes joue un rôle socio-économique de premier choix avec une superficie de 16 900 ha soit 72% de la superficie arboricole totale.
Le profil varietal est assez diversifié avec prédominance des oranges 90%; La Maroc-Late constitue la principale variété avec 5S% du total planté suivie de la W-Navel20%, la sanguine 12% et les clémentines représentent 8%.
L'analyse de la pyramide des âge des plantations agrumicoles montre que la région du Gharb se caractérise par un vieillissement prononcé. En effet, les plantations âgées de plus de 35 ans y représentent plus de 56% contre seulement 22% pour un verger équilibré; ce qui montre l'insuffisance du renouvellement au niveau de cette région. Lesplantations en pleine production ( 10 à 34 ans) représentent par contre une faible part: près de 25% contre 56% pour un verger équilibre.
La superficie agrumicole a subi une importante régression (environ 21,4%) depuis le début des années 80 jusqu'à maintenant, passant de 21500 ha en 1980/81 a 16900 ha en 1997/98 et ce en raison des remplacements des plantations arrachées par d'autres espècesfruitières. On constate aussi que la superficie agrumicole dans le secteur non équipé par l'ORAVAG a marqué une légère tendance à l'augmentation ces dix dernières années en comparaison à celle du secteur équipé.
La part de la SODEA dans le secteur agrumicole est environ 45% de la superficie plantée des agrumes.
L'irrigation des agrumes au niveau du Gharb se caractérise par la prédominance du systèmegravitaire qui concerne 92,4% de la superficie agrumicole totale.
Les systèmes d'irrigation permettant l'économie d'eau ne représentent que (7,6%) dont 3.5% pour l'aspersion, 2,9% pour le micro-jet et 1,2% pour le goutte à goutte.
 
Evolution des productions et des exportations
 
L'évolution de la production agrumicole depuis la compagne 80/81 montre une instabilité prononcée d'une compagne àl'autre en raison notamment de l'effet de l'alternance biologique des arbres et des conditions climatiques (figure 3 et 4). Cependant, la production a marqué une tendance à la baisse: 380.000T/ (production moyenne) durant 1.1 période 1981/85 contre 3~0.000T au cours du dernier quinquina 94/98 soit une réduction de 16%.
Le tonnage des agrumes exporté de la région du Gharb a connu au cours des 10dernières années une diminution progressive: 264.000T en 1989/90 à 100.000T en 97/98 soit une réduction de (62%).Il est important de noter aussi une diminution du rendement a l'export qui est passé de 70% en 1989/90 à 31% en 1997/98.
 
Contribution du Gharb dans la production nationale
 
La production du Gharb représente près d'un cinquième de la production nationale et les exportations du Gharbne constituent que 16,4% des exportations nationales des agrumes . (Tableau)
| |Gharb 1|Natio.2 |(1)/(2|
| | | |) |
|Superf.(ha|16900 |74500 |22,7 |
|) | | | |
|Produc.(T)|321450 |1590000 |20,2 |
|Expo. (T) |100000 |610000 |16,4 |

 
Les contraintes du développement du secteur agrumicole du Gharb
 
Production
 
-Faible productivité due essentiellement au vieillissement des plantations.
- Profil variétal dominé par les variétés précoces (Clémentines et Navels) et tardives (Maroc- Latc).
- Inadaptation du profil variétal aux exigences des marchés extérieurs.
- Technicité des agrumiculteurs insuffisante surtout en matière de production de fruits de qualité.
 
Commercialisation
 
- Exportationdifficilement maîtrisable.
-Concurrence acharnée par les pays concurrents et en particulier l'Espagne.
- La désorganisation du marché intérieur (multitude d'intermédiaires).
- L'irrégularité de l'approvisionnement des usines de transformation.
- Inadaptation des équipements des stations de conditionnement aux impératifs des marchés extérieurs, et faibles niveaux de technicité des employés.
Aspects...
tracking img