Aide au texte d'alain

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1029 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 novembre 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
Que l'opinion idolâtre le corps, lui donne une excessive dignité ne doit pas nous étonner si nous considérons que l'opinion fait du corps un instrument de médiation vers la vérité puisque l'opinion croit ce qu'elle voit et ce qu'elle entend sans exercer le doute de l'esprit. Elle affirme par exemple: "J'ai vu Pierre, alors je le connais", comme si la connaissance était donnée par les sens, commesi le sensible n'était pas une ombre, celle que regarde les prisonniers de la caverne (=> Platon).
Or, quand un organe fonctionne bien, ce fonctionnement s'effectue en moi sans que je m'en aperçoive. Il y a une vérité dans toute opinion: pour Alain, c'est que l'inconscient se réduit au corps et à son fonctionnement habituel.
Mais, dans la confusion la plus totale, par une sorte de projectionanimiste, l'opinion enfle l'inconscient, le gonfle comme une baudruche et imagine un Inconscient qui penserait, qui voudrait, qui connaîtrait chacun mieux que le je veux et le je pense qui ne seraient qu'une simple partie du psychisme.
Ainsi, l'erreur apparaît avec le mélange de l'imagination et de la perception: elle consiste à transfigurer le corps en psychisme, ce qui est effectivement unemanière de lui donner une dignité effrayante et écrasante, celle d'un maître ou d'un père tutélaire, qui, comme Dieu surveillerait le moi. La réflexion pourtant montrerait que le corps n'est qu'un sac dans lequel se déroule un mécanisme aveugle, celui du déterminisme. (=> Descartes)
Mais, l'imagination ne peut s'empêcher de transfigurer le corps, ce corps objet qui peut se voir, se constater, cetabrégé du mécanisme en simple reflet d'une divinité, l'inconscient, cette divinité étant celle qui mène le jeu, comme si le corps était possédé. Il y aurait un autre moi, tapi, latent, menaçant qui conduirait effectivement le moi réel sur des chemins qui ne sont pas les siens, sur les chemins d'un ancêtre, d'où la métaphore que file Alain avec l'hérédité.
L'intériorisation des interdits parentauxauraient installé en nous une instance menaçant notre je pense et notre je veux en nous enjoignant d'y renoncer.
La faute c'est de renoncer à sa liberté et à la responsabilité qui en découle. C'est une faute capitale car elle frappe à la tête la liberté et la dignité, en faisant disparaître l'essence de la morale. On cherche à échapper à ce qui incombe au moi, au meilleur de lui même, à sesactions qui lui ressemblent car elles ne sont que son devoir, ce que la raison pratique commande absolument (=> Kant). La faute est donc bien "capitale" car elle entraîne la peine de mort du sujet: en renonçant à sa liberté, le sujet meurt à toute vie humaine, à toute entreprise qui serait sienne

. Avec les termes hérédité et père, Alain s'attaque maintenant à la thèse, qui, en insistant surle poids du passé, identifie le surmoi, cette instance qui surveille le moi, avec l'intériorisation des interdits lancés par le père: ce sont paroles de fantômes: fantôme désigne l'apparition d'une personne morte, une simple apparence sans réalité et bien incapable d'agir sur ceux qui ont un corps. Le passé n'est plus et ne saurait agir que par l'importance que nous lui donnons.
Alain revientmaintenant à l'enfant. L'enfant est tout neuf. Il est sincérité ce qui signifie qu'il n'est pas de mauvaise foi et qu'il ne songe pas à invoquer l'inconscient comme une excuse. La vertu de l'enfance c'est le recommencement: il a à faire son propre chemin là où l'ancêtre avait fait le sien. Ainsi la vie humaine, à chaque génération s'ouvre comme un champ où il n'y a pas de sentier tracé. La viehumaine est une région sans sentier. Alors on ne répète pas sous le regard de l'ancien, on recommence. L'hérédité est donc le type, ce qui reflète le mieux le vide d'une idée creuse, une idée fantôme de l'imagination à quoi ne correspond rien dans la réalité. On peut donc se dépouiller de cette prétendue vie qui serait tracée d'avance, car on sait bien que les caractères acquis par ceux qui nous ont...
tracking img