Aide aux repas dans un service de gériatrie

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2136 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Avaler de travers, cela arrive à tout le monde. Mais, pour les personnes âgées ou malades, cela présente un risque important. La prévention s'impose.Read more at Suite101: Les troubles de la déglutition: Comment éviter les fausses routes | Suite101.fr http://laurence-barreau.suite101.fr/les-troubles-de-la-deglutition-a6808#ixzz1clEUMzw9
J'ai effectué mon stage de 5 semaines dans un service desoins de longue durée dans l'hôpital G qui est un hôpital de gériatrie. Il accueille principalement des personnes âgées dépendantes. La prise en charge des patients est globale et pour la majorité d'entre eux, ils resteront ici jusqu'à leur décès. La tranche d'âge dans ce service varie entre 59 et 101 ans. Pour la plupart des patients, il est difficile d'avoir un véritable échange relationnel dufait de troubles cognitifs importants ou de problèmes de surdité liés à l'âge. J'ai choisi d'établir ma situation sur une aide au repas et pour cela j'ai choisi Mme M, qui est une dame sympathique avec laquelle il est possible de communiquer normalement.

Mme M est une femme de 85 ans, c'est une ancienne professeur de dessin. Elle vivait à son domicile avec son époux jusqu'à ce qu'elle perdetotalement son autonomie suite à un AVC ischémique de la capsule interne gauche, le 03/01/2011. Étant donné qu'il n'y avait aucune possibilité ré-éducative suite à cet AVC, elle a été hospitalisée en gériatrie à l'hôpital G le 07/02/2011. Elle mesure 1,73 m et pèse 55,7 kg, soit un IMC normal de 18,6. En ce qui concerne l'alimentation, Mme M peut utiliser un verre avec la main, mais elle présente desrisques de fausses routes et a donc besoin d'épaississant pour la boisson. Cependant, elle n'est pas capable de manger seule, elle ne peut pas tenir de couverts. Elle a donc besoin d'aide pour les repas.

Dans le service, les repas sont servis à midi aux résidents. Ceux-ci peuvent les prendre soit dans leurs chambres, soit dans la salle commune où ils se retrouvent entre résidents. Les plateauxdes résidents sont réalisés en cuisine au rez-de-chaussée par des cuisiniers et des diététiciens. Les plateaux sont personnalisés en fonction de chaque patient (allergies, risques de fausses routes, restriction de certains aliments lors de régimes, repas équilibrés, repas davantage protéinés pour les résidents qui n'ont pas beaucoup d'appétit, prise en compte des goûts et des dégoûts alimentairesde chaque résident, etc). Chaque plateau est nominatif. En effet, une fiche comportant le nom du résident, ainsi qu'une liste des aliments qui lui sont attribués, est déposée sur chaque plateau. Les plateaux sont montés à l'étage sur un chariot. Les hôtelières vérifient que les aliments disposés sur chaque plateau sont bien conformes à la liste et que les cuisiniers n'ont pas fait d'erreur lorsde la rédaction de celle-ci. Elles servent les plateaux aux résidents et ouvrent les couvercles des résidents si ceux-ci n'en ont pas la capacité. Elles participent également à l'aide aux repas, avec les aide-soignantes et les infirmières, pour les résidents qui ne sont pas capables de manger tout seuls. C'est le cas de Mme M.

Lorsque j'arrivais dans la salle commune, une aide-soignante medemanda d'aider Mme M à manger. Elle m'indiqua que c'était une dame qui avait tendance à faire des fausses routes. Je demandais ce qu'étaient des fausses routes et elle m'expliqua que c'était un accident dû à l'inhalation dans les voies aériennes de liquide ou de particules alimentaires normalement destinés à l'œsophage, ce que l'on appelle plus communément « avaler de travers ». Cela pourrait leurprovoquer une gêne respiratoire et des accès de toux, voire une syncope (perte de connaissance soudaine et brève due à un manque d'oxygène dans le cerveau). L'évolution est en général bénigne, mais peut se compliquer et il peut y avoir un risque de décès. Je lui demandais alors s'il existait des moyens pour prévenir ce genre de risques. Elle répondit qu'en effet il fallait veiller à ce que la...
tracking img