Aide . peinture tous les matins du monde bac 2011

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1800 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Tous les matins du monde
Pascal Quignard – Alain Corneau

Textes et documents

SOMMAIRE
« LE PEINTRE À LA CAMERA »
1.Ekphrasis: de l'image au texte et de l'image à l'image (p. 3) 2. La « vie secrète » des choses (p. 5) 3.La nuit et le silence: Georges de La Tour (p. 7) 4. Eloge du quotidien: la leçon de peinture de Vermeer (p. 10)

« UN FILM DONT TOUTE LA CHAIR SOIT LA MUSIQUE »
1. Unmythe baroque: Orphée (p. 14) 2. Office des ténèbres (p. 15) 3. L'éloquence muette des larmes (p. 17) 4. Pleurer comme une Madeleine (p. 19) 5. Eros baroque: le mythe d'Actéon (p. 21)

ELOGE DE L'OMBRE
(p. 23)

INTERTEXTUALITE
1. Textes sources (p. 30) 2. Musique et langage (p. 32) 3. Portraits et autoportraits (p. 33)

Annexes
(p. 35)

« LE PEINTRE À LA CAMERA »
1. Ekphrasis1: del'image au texte et de l'image à l'image
« Il posa sur le tapis bleu clair qui recouvrait la table où il dépliait son pupitre la carafe de vin garnie de paille, le verre à vin à pied qu'il remplit, un plat d'étain contenant quelques gaufrettes enroulées... » (p. 36)
« C'était sa femme et ses larmes coulaient. Quand il leva les paupières, après qu'il eut terminé d'interpréter son morceau, ellen'était plus là. Il posa sa viole et, comme il tendait la main vers le plat d'étain, aux côtés de la fiasque, il vit le verre à moitié vide et il s'étonna qu'à côté de lui, sur le tapis bleu, une gaufrette fût à demi rongée. » (p. 37) « Il prit un crayon et il demanda à un ami appartenant à la corporation des peintres, Monsieur Baugin, qu'il fît un sujet représentant la table à écrire près de laquellesa femme était apparue. » (p. 38)

Lubin Baugin, Le Dessert de gaufrettes (vers 1630)

« J'ai tenté de reconstruire exactement le tableau [...] et puis avec un mouvement de fondu-enchaîné ça devient le tableau; [...] ce petit moment est un petit moment d'image musicale qui est pour moi l'équivalent de la musique. » (Alain Corneau)

3
1. Ekphrasis: « description d'une oeuvre d'art réelle,rencontrée, ou simplement rêvée par les personnages de la fiction, telle qu'elle apparaît dans une oeuvre littéraire » (P. Hamon, La description littéraire)

« Le peintre était occupé à peindre une table: un verre à moitié plein de vin rouge, un luth couché, un cahier de musique, une bourse de velours noir, des cartes à jouer dont la première était un valet de trèfle, un échiquier sur lequelétaient disposés un vase avec trois oeillets et un miroir octogonal appuyé contre le mur de l'atelier » (59)
Lubin Baugin, Nature morte à l'échiquier (vers 1630)

« Ut pictura poesis »: «Ut poesis pictura »
Le plan fixe: l'art du trompe-l'oeil

4

2. La « vie secrète » des choses
« Aux XVIe et XVIIe siècles, on ne disait pas nature morte. [...] Les Hollandais disaient des vies immobiles. LesEspagnols disaient des peintures de cave où on vend le vin et les jambons. Les Français disaient des vies coyes, des vies silencieuses. Coye était une forme plus usuelle que le féminin coite, qui est formé sur la forme latine et savante quiète. » (P. Quignard)

Dans l'atelier de Baugin...
« Je crois que vous vous égarez, dit le peintre en riant. J'aime l'or. Personnellement je cherche la routequi mène jusqu'aux feux mystérieux » (p. 61)

NATURE MORTE AU HOMARD

L'or de la lumière fait apparaître les choses dans leur beauté et leur fragilité, révèle leur « vie secrète ».

Tables, niches, livres, instruments de musique, cartes à jouer, sablier: vanité, nature morte ou vie coite , trompe-l'oeil...

« Il avait renoncé à toutes les choses qu'il aimait sur cette terre, lesinstruments, les fleurs, les pâtisseries, les partitions roulées, les cerfs-volants, les visages, les plats d'étain, les vins » (p. 35)
« Tout ce que la mort ôtera est dans sa nuit », souffla Sainte Colombe dans l'oreille de son élève. « Ce sont les plaisirs du monde qui se retirent en nous disant adieu. » (p. 60)

...et ailleurs

5

NATURE MORTE AUX POMMES POURRIES
Madeleine est malade: une...
tracking img