Aide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1008 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Etude de texte du texte de Bachelard

La science dans son besoin d'achèvement comme dans son principe, s'oppose absolument à l'opinion. S'il lui arrive, sur un point particulier, de légitimer l'opinion, c'est pour d'autres raisons que celles qui fondent l'opinion ; de sorte que l'opinion a, en droit, toujours tort. L'opinion pense mal ; elle ne pense pas : elle traduit des besoins enconnaissances. En désignant les objets par leur utilité, elle s'interdit de les connaître. On ne peut rien fonder sur l'opinion : il faut d'abord la détruire. Elle est le premier obstacle à surmonter. Il ne suffirait pas, par exemple, de la rectifier sur des points particuliers, en maintenant, comme une sorte de morale provisoire, une connaissance vulgaire provisoire. L'esprit scientifique nous interditd'avoir une opinion sur des questions que nous ne comprenons pas, sur des questions que nous ne savons pas formuler clairement. Avant tout, il faut savoir poser des problèmes. Et quoi qu'on dise, dans la vie scientifique, les problèmes ne se posent pas d'eux-mêmes. C'est précisément ce sens du problème qui donne la marque du véritable esprit scientifique. Pour un esprit scientifique, touteconnaissance est une réponse à une question. S'il n'y a pas eu de question, il ne peut pas y avoir connaissance scientifique. Rien ne va de soi. Rien n'est donné. Tout est construit.

Etude de texte :
Dans son ouvrage intitulé La formation de l’esprit scientifique, Bachelard, philosophe français des sciences du 20ème siècle, entreprend d’argumenter au sujet de la relation entre les sciences etl’opinion qui a, selon lui, toujours tort face à la science. Il argumente plus précisément sur l’opposition entre la science et l’opinion. Mais en quoi l’opinion s’oppose-t-elle à la science ? Pour argumenter à ce sujet, Bachelard caractérise d’abord l’opinion, tout en la critiquant et l’opposant à la science. L’auteur intervient ensuite sur la caractérisation de l’esprit scientifique, des sciences,tout en continuant de l’opposer aux opinions.
L’auteur indique clairement que « la science, dans son besoin d’achèvement comme dans son principe, s’oppose absolument à l’opinion ». En effet, le but de la science est la connaissance, elle y arrive par un examen méthodique et raisonné, tandis que l’opinion débouche sur des préjugés plus ou moins inexacts, sans avoir été démontrée, réfléchie. Leslignes suivantes nous montrent encore un peu plus l’opposition entre l’opinion et la science. L’auteur stipule en effet à propos de la science que « s’il lui arrive, sur un point particulier, de légitimer l’opinion, c’est pour d’autres raisons que celles qui fondent l’opinion ; de sorte que l’opinion a, en droit, toujours tort » On peut s’attarder sur le terme « légitimer », ce terme montre quec’est la science qui fixe les règles, qui définit la vérité. De plus, même si l’opinion s’accorde avec la science, avec la vérité, celle-ci aurait quand même tort car ses raison ne seraient pas celles qui l’a fondent.
Pour nous expliquer cette thèse, l’auteur caractérise l’opinion, il en fait surtout une sévère critique. Il dit que l’opinion pense mal, mais c’est normal puisqu’elle a toujourstort. Ensuite, elle ne pense pas mais traduit des besoins en connaissances, tandis que la science parlerait d’un stylo comme d’un objet composé d’une plume et d’un manche servant à écrire, l’opinion en parlerait simplement comme d’un objet servant à écrire, elle s’interdirait de voir le stylo à la manière de la science, elle n’aurait donc aucune connaissance sur celui-ci. L’opinion transforme laréalité, elle réduit un objet à sa fonction primaire. De plus, l’opinion est elle-même sans réel fondements, il est alors, comme le dit l’auteur, impossible de fonder quoi que ce soit dessus. Pour pouvoir bâtir quelque chose, il faudrait détruire les fondations défaillantes, pour en reconstruire de nouvelles. On peut alors penser que ces nouvelles « fondations » représentent la science. De...
tracking img