Aide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (397 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Coupeau

Au début de roman Coupeau est zingueur, ouvrier modèle, il est un modèle de l'ouvrier parfait. Plus tard il fait la rencontre de Gervaise, avec qui il se marie quelques années plus tard,s'installer et avoir un une petite fille Anna, surnommée Nana, pourtant une chute d'un toit va tout changer. Cette chute est très symbolique, dans le sens littérale Coupeau tombe physiquement du toit,mais dans le sens figuré, c'est le début d'une chute sociale et morale. En effet après sont accident, il va être guérit pas sa femme qui a investit toutes ses économies pour l'aider, mais cela ne vapas l'aider, il va plonger dans l'alcoolisme et la paresse précipitant Gervaise dans la chute avec lui. L’ivrognerie, la paresse, l’endettement s’installent par la faute de Coupeau qu’encourage lapassivité de Gervaise . L'arrivé de Lantier dans le couple Coupeau/Gervaise après le repas organisé par Gervaise, n'arrange pas les choses, puisque ce dernier lui donne encore plus de travail ce quiengendre l'alcoolisme et le flegme que fait preuve Gervaise et chute en même temps que Coupeau. Les divers artisans et ouvriers présentés dans le roman n’ont guère d’opinions politiques
raisonnées.Coupeau « se fich(ait)e pas mal de la République, de Bonaparte et de tout le
tremblement » (id. Que veut dire ce id. ? ). Illettré, il n’accepte pas que Goujet lui apprenne à
lire pendant saconvalescence. Son univers est limité comme celui de Gervaise qui n’apprécie
que le café-concert où elle ira, avec Lantier, entendre Mlle Amanda, une chanteuse d’époque
au répertoire d’une rare stupidité.Le pire des ivrognes, c’est Coupeau. D’abord, très sobre et
surnommé « Cadet-Cassis », après sa chute qu’il juge, non sans raison, imméritée (« quand les
jambes lui revinrent, il garda une sourderancune contre le travail » [p. 139]), il se met à boire
du vin puis des alcools et, enfin, le « vitriol » du Père Colombe. Il finit par ne plus pouvoir
vivre sans son litre d’eau-de-vie...
tracking img