Aides

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 45 (11167 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
[pic]

CM1 du 04 Oct. 07
Psy. Sociale

La construction sociale de la personne

Dans ce chapitre, nous allons nous intéresser sur l’identité sexuée au travers du temps, la permanence, de la mémoire, les souvenirs et expériences. L’identité sexuée renvoie au sentiment d’être féminin ou masculin. Ce terme suppose le rapport amoureux. Nous verrons les perspectives développementales etperspectives culturelles. Et des travaux expérimentaux.

I- Les motifs biologiques d’une question de sexe
1- Introduction sur le rappel des aspects biologiques
Comment chaque espèce s’organise et se perpétue dans l’espace ? On y trouve différentes technique comme :
-l’autofécondation qui est un phénomène assez rare. C’est l’union de cellules reproductrices, mâle et femelle, provenant du même individuet lui permettant d'assurer sa propre reproduction. Il s’agit d’une fécondation des ovules par les spermatozoïdes du même individu. Cela a comme conséquence de limiter les variations car elle ne permet pas l’introduction de nouveaux caractères héréditaires.
-la parthénogénèse : il s’agit d’une forme particulière de reproduction, qui aboutit à la croissance d’un nouvel organisme identique à sonparent (un clone), à partir d’une seule cellule sexuelle, ou gamète, sans qu’il y ait eu fécondation. Ce phénomène se rencontre, dans le règne animal, chez un grand nombre d’invertébrés.
Ces deux exemples se trouvent surtout dominant chez les animaux comme les lézards, les alligators, qui sont des reptiles carnivores et plus particulièrement chez les invertébrés.
-l’espèce Hermaphrodite :individu qui possède la fois les deux sexes. Dans la mythologie grecque puis romaine, il s’agissait d’un jeune homme transformé par les dieux en un être mi-homme, mi-femme.

Chez les mammifères, on trouve deux types de sexuations. On a soit une sexuation environnementale, c'est-à-dire que c’est l’environnement qui détermine le sexe à naître soit on a une sexuation génétique qui est la 23 ème paire dechromosomes. Il s’agit de chromosomes XX pour les femelles et XY pour les mâles. Au départ, l’embryon est indifférencié. Il est bi-potentiel, c'est-à-dire qu’il est possible de s’orienter vers un sexe donné ou une autre. En fonction du milieu, cet embryon va être féminin ou masculin. L’embryon possède deux systèmes de canaux et de glandes. On a les canaux de Wolff qui donneront naissance à la voixgénitale mal. C'est-à-dire à l’épididyme et les canaux déférents. Ensuite, on a les canaux de Muller qui donnera naissance au génital féminin qui est l’utérus et le vagin. Il s’agit du trompe de Fallope. Ces glandes donnent naissance aux ovaires et aux testicules.

Depuis, les travaux d’Alfred Josse, on sait que l’évolution spontanée de l’embryon se fait vers le phénotype (ensemble descaractères manifestes spécifiques qui constituent l’expression vivante du patrimoine génétique). L’embryon qui devient un fœtus va à la 1ère semaine produire deux types d’hormones :
-le 1er type d’hormone est produite par les cellules de Sertoli. Il s’agit d’une hormone antimüllérienne. Ces cellules sont responsables de la spermatogénèse.
-le 2ème type d’hormone est produite par les cellules de Leydig. Ils’agit de la testostérone qui stabilise et engendre le développement des canaux de Wolff.
En l’absence donc de ces cellules, il y aura une orientation phénotypique féminine.

On s’est intéressé par la suite aux anomalies inter-génétiques qui provoquent des dysfonctionnements. Le 1er syndrome découvert est le syndrome de Klinefelter qui renvoie à la formule XXY. Cela donne naissance à unindividu de type male mais réduite. C'est-à-dire avec un sexe atrophié. Ce syndrome est très fréquent car ça touche un homme sur 1000 naissances. Ce syndrome est donc caractérisé par un chromosome X excédentaire. Et à l’inverse, on a le 2ème syndrome qui est le syndrome de Turner. On a un chromosome qui n’est pas sexué. Cela correspond à des femmes qui ont des problèmes de stérilité puisque leur sexe...
tracking img