Aie cours

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 9 (2049 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
20/10/2011

Adam smith 1723-1790. le premier a faire apparaître une économie en tant que science. Précurseur du mouvement libéral. Son ouvrage majeur et recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations. Ce mouvement va être amplifier par la suite par Warlas qui était le précurseur de l'économie mathématique. Ces théories ont été mises en cause, ça a été une rupture dans lapensée économique par John Keynes, son ouvrage majeur est la théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie. Cet ouvrage a été publié en 1936. Keynes a été un des grands inspirateurs de la politique menée aux États Unis par Roosevelt.
À la suite de la crise de 1929 il est apparu évident que les théories que professait Roosevelt, républicain en 1919, cette manière de voir les chosesn'étaient plus possible dans un monde de plus en plus complexe et de plus en plus interdépendants.
La crise de 1929 qui aboutit au fameux crash boursier du jeudi noir, black thursday, cette crise a été amorcée par la faillite d'une petite banque autrichienne Credit Anstalt. Selon la théorie habituelle des Dominos, les banques se sont écroulées les unes après les autres, elles n'étaient plus capablede financer les investissements industriels, et ne pouvaient aider à la consommation des ménages. Cette situation est rapidement devenue hors de tout contrôle, et on s'est retrouvé dans une spirale de récession, à partir du moment ou les banques ne pouvaient plus assurer les crédits, les entreprises ne pouvaient plus produire, ni vendre, et donc elles ont commencé à licencier. À partir du momentou elles se sont mises à financier, les entreprises ont cesser de distribuer des revenus. La consommation des ménages s'est effondrée, et on s'est retrouvé dans un sicle réceptionniste. Ça n'a pas été qu'un problème concernant l'industriel, ça a atteint toutes les couches de la population et notamment cette récession à entrainer une crise effroyable, notamment aux États Unis dans le secteuragricole.
La théorie libérale, privilégiait à cette époque la le laisser faire, le laisser aller. Il considérait qu'à moyen et long terme, un rééquilibrage automatique allait pouvoir se faire. C'est la qu'il y avait des accords profonds avec Keynes , qui lui disait «  dans le long terme nous seront tous morts ». (la situation économique peut se rééquilibrer).
Face à cela, Roosevelt a mis en placeune politique d'investissement public (ex: TVA, équipement hydroélectrique, par des grands barrages de la vallée du Tenesi. Il fallait donner des marchés publics qui allaient leur permettre de financer la construction mais aussi de distribuer des revenus. Passer des contrats avec des sous traitants et fournisseurs, a partir de ce moment la la pompe était amorcée et on avait une relance par laconsommation des ménages). Institutions crées, Nira, qui mettaient en place une coordination au niveau de la politique industrielle. L'idée générale c'était à l'époque d'opérer la relance et d'espérer de plus s'intéresser au plan étatiques. Les états unis sont non interventionnistes. On s'est aperçu qu'après la guerre et en fonction des destructions de la seconde guerre mondiale, il a fallu recourir àun interventionnisme politique très important. Une population active réduite. Les États Unis ont décidé de lancer un plan, le plan Marshall. Ce plan Marshall à consister à financer de manière puissante les achats aux États Unis et en Europe, il a permis la relance aux économies européennes. Plan généreux, il n'en était pas moins d'un certain égoïsme. En effet les États Unis avaient besoin d'aider àdévelopper des marchés extérieurs pour pouvoir vendre leurs produits. La relance de l'Europe a conduit à la reconstitution du marché européen, et a permis de donner des débouchés autant aux industries américaines (aéronautiques), qu'à l'agriculture américaine.
Ce qui est important c'est de voir que la théorie n'était plus praticable. Développement d'un secteur d'interventionnisme public qui...
tracking img