Aime cesaire

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1621 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Ecrite en 1939, Cahier d’un retour au pays natal se présente comme un long texte d'une quarantaine de pages, sous forme de vers libres. Ces deux passages sont representatif de la Martinique de sa prise de conscience de la condition de son negritude. Aime Cesaire poursuivra sa denonciation du colonialisme et se characterise comme une partie integrale de son peuple. Au debut de son etude il seprojette comme une etre existentiel a la recherche de son identite perdu, laquelle qu’il va retrouve chez son peuple. Il evoque des experience concretes a travers lesquelles il essaie de demeler sa relation avec lui-même et les autres. Il s’agit d’un retour a sa pays natal et a ses racines, c’est ainsi qu’il trouve son identite. C’est un retour symbolique, psychologique et éthique au pays natal. Ilessaie de definir son identite a travers une affirmation de solidarite ethnique avec son peuple. Son peuple sont devenu autonome et donc lui aussi est libere, il trouve son identite dans ce nouveau sens de liberation. Il s’identifies avec son peuple colonise et leurs donnent « une voix ». En analysant les champs lexicaux et les images qu’on trouve dans cet extrait on vois Cesaire comme un hommed’un peuple, un homme qui fait rapport entre lui meme et ses origines. Il révolte contre toute forme d’alientation, une alienation que lui rends sans un lien de parenté. L’alienation d’un peuple colonise. Les deux passages s’agit d’un veritable temoinage de sa fierte d’appartenir a la culture noir. C’est representatif de sa volonte d’avoir un lien intime avec sa communaute qui le rattacherai auxracines.
Mon analyse tentera donc d’expliciter son identite par rapport ses relations avec son peuple et de mettre l’accent sur comment son identite se prolonge par une affirmation de solidarite. La premiere partie s’interessera au champ lexical d’une revolte contre toute forme d’alientation et de colonisation. C'est en prenant ce champs lexical qu’il dessine l’image d’une peuple idéal comme uneseule entité. La seconde partie mettre en accent le manière dont il communique son volonte de comprendre lui-même et son rapport avec ses ancêtres, et la troisieme traitera enfin comment il a trouve son identite chez une « monopole de beaute » . en tant qu’un celebration de son identite noir et l’expression de sa fraternite. Le poete impregne donc ces deux passages de son œuvres du champ lexicald’un recherche pour son identite, de son fraternite avec son Tiers-état et d’une revolte contre la condition colonise. Il faut prender la question d’identite au processus de subjectivite. Il essaye de se constuire un identite et d’entrer dan un prcessus de subjectivite. Les deux extraits montre les rapports que Cesaire essaye d’entretenir avec lui-meme et son peuple. Son rapport avec son peuplevient d’un contexte de colonie, qui est evident dans son œuvre. Il s’agit d’un contre discours de la colonisation. Son identite est non seulement lie a une liberation de son pays et de son peuple mais aussi une liberation mentale.

Le poete affirme son identite avec son communaute en utilisant « la force » et « la voix » d’un peuple qui ont retrouver la puissance. Ce qui est important pour Cesaireest l’idee de fraternite, de l’unite, il avoue que le fraternite est souvent difficile a realiser. Il s’agit, au-delà d’une vision partisane et raciale du monde, d’un humanisme concret et actif. Le poete est « debout maintenant » apres « des siecles » pendant qu’il était « gaves des mensonges ». le poete a les soucis du peuple en lui-même. Son poeme est une evocation de l’anticolonialisme, unereflection sur l’histoire. Son peuple est maintenant libere de l’esclavage. Pour poete emploie des images d’anarchisme, de la puissance de fraternite avec son peuple. Il s’agit d’un homme colonise qui revolte contre des stereoptypes pour decouvrir son identite. Il sais maintenant qu’il n’est pas seule dans son « negritude ». c’est pas une question de lui-même seule, mais de son pays et lui....
tracking img