Air france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1699 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Air France KLM

En millier euros | 2005 | 2006 | Évolution | 2007 | Évolution | 2008 | Évolution | 2009 | Évolution |
Chiffre d'affaires | 18 978 000 | 21 448 000 | 13% | 23 073 000 | 8% | 24 114 000 | 5% | 23 970 000 | -1% |
Résultat opérationnel | 1 927 000 | 1 455 000 | -24% | 1 233 000| -15% | 1 272 000 | 3% | -193 000 | -115% |
Coût de l'endettement financier net | -222 000 | -224 000 | 1% | -140 000 | -38% | -99 000 | -29% | -215 000 | 117% |
Résultat net | 1 696 000 | 921 000 | -46% | 887 000 | -4% | 767 000 | -14% | -807 000 | -205% |

Année 2005-2006 :
AIR FRANCEet KLM se sont mariés, dans un environnement économique prospère, et un marché du transport aérien en nette croissance, le groupe AIR FRANCE KLM est positionné comme leader européen par sa croissance de son trafic passagers (+ 10,2 % à 16,94 milliards €) pour près de 70 millions de passagers transportés(+6,4%),ainsi que son trafic cargo (+11,9% à 2,88 milliards €) en hausse de 3,5%, et par son tauxd'occupation qui progresse de 1,5 point, à 80,6% soit 5 points au dessus de la moyenne selon AEA (Association Européenne des compagnies Aériennes).
Les recettes au kilomètre pour le passagers sont en hausse de 1,2%, et de 3,5% pour les recettes ramenées au siège transporté.
Avec une charge de carburant toujours plus pesante, le groupe a mis en place des couvertures pétrolières pour contenirl'envolée du prix du brut et ce malgré la parité euro/dollars avantageuse. La facture pétrole s'élève malgré tout à plus de 4,4 milliards € soit près de 20,5% du chiffre d'affaire.
La flambée du pétrole et la croissance soutenu du trafic sont les points important de cette année.
Une trésorerie de 3,7 milliards €, la compagnie est saine

Année 2006-2007 :
« L'exercice qui vient de s'écoulervalide notre stratégie de croissance rentable. Nous avons su profiter de la croissance mondiale pour nous développer sur l'ensemble des grands marchés, renforcer notre rentabilité par la maitrise des coûts et continuer d'investir pour préparer l'avenir ». Le Président Jean-Cyril Spinetta.
En effet, année 2007 est restée sur la même dynamique de l'année précédente, la hausse du trafic passagers esten hausse de 5% (+8,4% à 18,37 milliards €), le taux d'occupation est a un niveau élevé de 81,4% en hausse de 0,6 point. Les recettes au kilomètre pour le passagers sont en hausse de 4,1%, et de 5,1% pour les recettes ramenées au siège transporté.
L'activité cargo, semble s'essouffler, les raisons citées semble être d'ordre concurrentiel, avec l'arrivée de concurrent notamment d'Asie et l'envoléede l'euro ont pesés sur la compétitivité de la compagnie. En hausse de 2,1% (2,91 milliards€ +0,9%).
Une trésorerie de 3,9 milliards € en hausse de 200 millions,la compagnie est saine.
Les deux points à retenir pour cette année sont la poursuite de la flambée du prix du pétrole, et l'environnement concurrentiel accrut auquel la compagnie doit faire face. Une enveloppe pétrole qui s'élève à 4,6milliards €

Année 2007-2008 :
« L'exercice qui vient de commencer s'annonce difficile. Le prix du pétrole et l'économie mondiale créent des incertitudes ». Le Président Jean-Cyril Spinetta.
2008, dès juillet, l'environnement économique c'est soudainement assombrie, tous les indicateurs virent au rouge, le monde devient spectateur de l'éclatement de la bulle immobilière et financière. Lescénario est fait, mais l'ampleur reste a prévoir, le Président le montre bien, il paraît perdu dans un brouillard très dense.
Malgré tout, l'année 2007 fait état d'une croissance, la hausse du trafic passagers est en hausse de 3,9% (+4,3% à 19,16 milliards €), le taux d'occupation retombe à 80,8% en baisse de 0,6 points, transportant 74,8 millions de passagers (+0,7%)
L'activité cargo se...
tracking img