Air pollution

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3536 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 juin 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Air pollution

  La pollution atmosphérique
Provoquée par le rejet intempestif de substances diverses dans l'atmosphère, la pollution atmosphérique constitue sans aucun doute la plus évidente des dégradations de l'environnement.
La pollution de l'air est la résultante de multiples facteurs qui caractérisent la civilisation contemporaine : croissance de la consommation d'énergie, développementdes industries extractives, métallurgiques et chimiques, de la circulation routière et aérienne, de l'incinération des ordures ménagères, des déchets industriels, des épandages de pesticides en agriculture, etc.
Elle sévit certes à son maximum d'intensité en zone urbanisée, non seulement en raison de la concentration des industries et des foyers domestiques, mais aussi à cause de la circulationdes véhicules à moteur. Néanmoins, certains polluants sont sujets à une pollution diffuse et contaminent l'ensemble de l'atmosphère et cela à une échelle globale. Ce sont, en particulier, les rejets de gaz à effet de serre : dioxyde de carbone (CO2), méthane (CH4), dioxyde d'azote (NO2).
Principaux polluants atmosphériques
Les principales substances polluant l'atmosphère peuvent se répartir endeux groupes principaux : les gaz et les particules solides (poussières, fumées) dénommées parfois à tort aérosols. On estime que les gaz représentent 90 % des masses globales de polluants rejetés dans l'air et les particules les 10 % restants.
En effet, le problème est compliqué par le fait que beaucoup de contaminants injectés dans l'atmosphère vont réagir entre eux, même à forte dilution, pourdonner de nouveaux composés très toxiques. Ainsi, l'anhydride sulfureux (SO2) va s'oxyder dans l'air en SO3, lequel, à son tour, donnera, avec la vapeur d'eau, de l'acide sulfurique. Il contribuera ainsi, de façon déterminante, avec l'acide nitrique formé à partir des oxydes d'azote, à l'apparition du phénomène des pluies acides, véritable fléau qui sévit dans les pays industrialisés.
Bien que,d'une façon générale, une tendance à la diminution de la pollution de l'air urbain se soit manifestée dans de nombreux pays industrialisés, essentiellement à la suite des chocs pétroliers des années 1970, la pollution atmosphérique demeure préoccupante dans l'ensemble des villes du monde, certains types d'aéropolluants, en particulier les dérivés de l'azote et de l'ozone, ayant même tendance àaugmenter en raison de l'accroissement incessant de la circulation automobile urbaine. La réaction des oxydes d'azote avec les hydrocarbures imbrûlés rejetés dans l'air par les échappements des véhicules à moteur produit des PAN (peroxyacylnitrates), polluants secondaires beaucoup plus nocifs que les contaminants primaires dont ils proviennent

La Chine enregistre des niveaux de pollutionatmosphérique parmi les plus élevés au monde. Elle est le deuxième émetteur de gaz à effet de serre (derrière les Etats-Unis), et abrite 16 des 20 villes les plus polluées au monde.
Près de la moitié des 335 villes régulièrement contrôlées affiche une pollution équivalente aux niveaux 3 et 4, nocifs pour la santé humaine.
Cette pollution est pour l’essentiel imputable à l’industrie et à la productiond’électricité (qui fonctionne très largement grâce à des charbons observant des teneurs en soufre élevées) ; les grands travaux de construction sont aussi très polluants et rejettent d’importantes quantités de poussières en suspension.
Par ailleurs, la pollution due aux comportements individuels est en nette progression, du fait de l’usage domestique (production d’énergie, chauffage et cuisine à petiteéchelle) et surtout du fait de la croissance accélérée du parc automobile (+21% d’immatriculations supplémentaires en 2006).
Les solutions mises en oeuvre par le gouvernement chinois sont nombreuses.
Elles s’attaquent aux rejets de gaz polluants en amont et en aval de la pollution : elles visent en particulier à diversifier et à rationaliser l’utilisation des sources d’énergies et les...
tracking img