Alain et la notion de conscience

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (847 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire de philosophie
Dans ce texte, Alain traite de la notion de conscience qui nécessite une réflexion, elle n'est pas immédiate mais aussi du rôle du temps dans le changement de laconscience. Ici, il cherche à savoir si le temps agit sur la conscience, si les souvenirs et nos sensations jouent un rôle dans ce changement de la conscience. Il y répond en disant que le passé nous faitavancer par nos expériences, nos erreurs et que nous avons voulu ce que nous sommes devenus. Par conséquent nous allons donc nous demander, tout comme l'auteur, comment la conscience de soi influence ceque nous devenons au fur et à mesure que le temps passe. Nous verrons de la ligne 1 à 3 la définition de la conscience selon Alain. Dans une deuxième partie, il montrera que plus la conscience de soichange au cours du temps. Enfin, il terminera par l'exemple de l'artiste pour prouver sa thèse.
Dans un premier temps (de la ligne 1 à 3), l'auteur nous définit la conscience en l'opposant àl'état de sommeil. Il cherche à nous montrer que la conscience est un rapport entre moi et le monde. Il nous montre qu'il y a une opposition, une division entre « moi » et « monde ». Tout d'abord, il nousdit « dans le sommeil, je suis tout ; mais je n'en sais rien ». Dans le sommeil, c'est notre inconscient qui se manifeste notamment à travers les rêves. Il dit « je suis tout : mais je n'en sais rien »puisque l'inconscient est l'idée que tout ce qui se passe en nous n'est peut être pas conscient. Comme c'est l'inconscient qui, en quelque sorte, s'empare de nous durant le sommeil, nous n'avons pasconscience de ce qui se passe pendant celui-ci. Nous ne savons donc rien. C'est en traitant la notion d'inconscient qu'il oppose la conscience à l'état de sommeil. Alain traite ensuite de la notion deconscience, plus précisément la conscience réfléchie, la conscience de soi. Pour lui, la conscience « suppose réflexion , division ». Il nous définit cette notion suite à cette phrase en disant «...
tracking img