Alain freudisme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (278 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 16 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Indications pour la lecture :
Ce texte d’Alain porte sur l’hypothèse de l’inconscient ; selon lui, celle-ci peut se révéler dangereuse. En effet, Alain metici en évidence les risques éthiques du freudisme, puisque toute la morale consiste à se référer au Je, unique fondateur de notre vie. Or l’hypothèse del’inconscient risque de déresponsabiliser l’homme et de rendre vaine toute morale. Pour Alain, il ne s'agit pas toutefois de contester la réalité de l'inconscient, mais bienplutôt de refuser les mythes dangereux comme l'irresponsabilité, l'abandon à l'inconscient, qu'il pourrait véhiculer.

Certes, il y a de l’impensé en l’homme,mais cet inconscient n’a rien à voir avec un autre Moi qui chercherait à me corrompre ou à me faire agir contre mon gré. Il est dangereux selon Alain, d’un point devue éthique, de donner une si grande importance à l’inconscient, qui, ainsi érigé en monstre qui nous habiterait, dicterait certaines de nos conduites. En effet,s’il en était ainsi, que deviendrait la notion de responsabilité ? Personne ne pourrait alors être tenu pour responsable de ses actes, et les crimes pourraient êtremis sur le compte de l’inconscient de leurs auteurs. Nous serions alors incapables de tout jugement fondé et par là même de toute sanction pénale, car on necondamne que les individus reconnus « responsables de leurs actes ». Or avec cette force de l’inconscient, plus personne ne serait réellement responsable. C’est donc aunom de la morale et de la responsabilité Alain dénonce ici les dangers de la personnification de l’inconscient.

texte préparé par Stéphanie Combabessou
tracking img